Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/07/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

SANTI Raffaello


Ecole romaine et ombrienne

Pietà

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 3858, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII1510
MA1452

Numéros de catalogue :
Inventaire italien, t. V X228

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
SANTI Raffaello

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
Atelier de RAMENGHI Bartolomeo le Vieux
Copie d'après RAIMONDI Marcantonio

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
MUNARI Pellegrino
F. Sricchia Santoro, 1985
Cercle de SANTI Raffaello
F. Abbate, 1986
école de SANTI Raffaello
S. J. Freedberg, 1961
PENNI Giovanni Francesco
Ph. Pouncey (note ms), 1954
BONACCORSI Piero
B. Davidson

TECHNIQUES :
Pierre noire, lavis brun, rehauts de blanc. Trait d'encadrement au stylet, en forme de lunette dans la partie supérieure de la feuille. Annotation à la plume et à l'encre brune, en haut à droite : '40'. Collé en plein.
H. 00,303m ; L. 00,215m

HISTORIQUE :
E. Jabach (L. 2959) ; "dessin d'ordonnance" ; Inventaire Jabach, II, n° 36 (Raphaël) - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953) ; marques de la Commission du Museum (L.1899) et du Conservatoire (L.2207).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach, acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Mise au net. Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrit français 869 Desseins d'ordonnances de l'escolle de Raphaël : 36 Un Christ mort et une Vierge de pitié figures entieres à la plume lavé et rehaussé sur du papier gris de 11 pouces de long sur 14 pouces de hault dudit [de Raphael]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.2, p.195, chap. : Ecole romaine, carton 12. (...) Num¿ro : 1452. Nom du ma¿tre : Idem [[ Rafaelle Sanzio /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 69. D¿signation des sujets : Le Christ mort, étendu près du Sépulchre. Dessin lavé et rehaussé de blanc. Dimensions : H. 30,5 x L. 21,5cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 10francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis le 27 décembre 1828 pour être relié] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD34

COMMENTAIRE :
Gravé dans le même sens mais avec variantes par Raimondi (Bartsch, XIV, p.40, n°34) et peut-être par Marco Dente et Agostino Veneziano (Bartsch, XIV, p.40-42, n°35). Sa traditionnelle attribution à Raphaël a été souvent contestée. Les dénégations ont été de trois types: selon la première, le dessin serait une copie de la gravure (Ch. Ruland, 'The Works of Raphael Santi da Urbino. in the Royal Library at Windsor Castle...', 1876, p.39, C/XVII n°5); selon la deuxième, l'oeuvre serait d'un lointain épigone sans rapport avec l'atelier du maître, tel que Bagnacavallo (G. Morelli, in Kunstchronik, III, 17, mars 1891-1892, p. 293: atelier de B. Ramenghi); selon la troisième, il s'agirait d'un dessin de l'entourage de Raffaello (S. J. Freedberg, 'Painting of the High Renaissance in Rome and Florence', New York, 1985 (1e éd.: Cambridge,1961), p. 417: Raffaello, école; F. Abbate, in cat. exp. Andrea da Salerno nel Rinascimento meridionale, Padula (Sa), Certosa di San Lorenzo, 1986, sous n°28: Raffaello, cercle de), ou d'un collaborateur: G.F. Penni (Ph. Pouncey, note ms sur le montage), Perin del Vaga (B. Davidson, 'Marcantonio Raimondi, The Engravings of his Roman Period', Ph.D. diss., Harvard University, Cambridge (MA), 1954, p.150-151), Pellegrino da Modena (F. Sricchia Santoro, in Prospettiva,33-36,1985, p.170 et note 19). Cf. le dessin INV 10160 du Louvre. Voir : D. Cordellier et B. Py, 'Inventaire général des Dessins Italiens, V: Raphaël..., Paris, 1992, p.170-171 et n° 228 (avec bibl. incluse).

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Jésus-Christ - Vierge Marie - Dente, Marco+ - Raimondi, Marcantonio+ - Veneziano, Agostino+
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Pietà
Techniques : lavis brun - pierre noire - rehauts de blanc - stylet

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 2, p. 160