Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 20/07/2009 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BOCCACCINO Camillo


Ecole lombarde

Femme posant la main gauche sur une énorme tête d'homme

Vers 1540/1542

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 11822, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII4732
MA4437

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BOCCACCINO Camillo
G. Bora

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME ITALIEN fin XVIè s
F. Reiset (Inv. ms)
SCHIAVONE Andrea
J. Gere (note ms)
MAZZUOLA Francesco
Morel d'Arleux (Inv. ms)

TECHNIQUES :
Sanguine. Mise au carreau à la pierre noire. Collé en plein.
H. 00,164m ; L. 00,123m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.3, p.578, chap. : Ecole de Parme, carton 39. (...) Num¿ro : 4437. Nom du ma¿tre : Idem [[ Le Parmesan /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 193. D¿signation des sujets : Sur le même carton deux dessins : l'un à la plume et lavé, l'Enlèvement de Proserpine ; l'autre à la sanguine une femme debout, tenant une tête énorme. Dimensions : H. 18,5 x L. 14 cm ; H. 16 x L. 12 cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 20francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis le 27 août 1828 pour être relié.] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD35

COMMENTAIRE :
Ce dessin, que Morel d'Arleux (Inv. Ms) classait à Parmigianino et F. Reiset (Inv. Ms) à un artiste anonyme italien de la fin du XVIe siècle, a été reclassé d'abord à Andrea Schiavone en suivant une proposition faite par J. Gere et ensuite rendu à Camillo Boccaccino suite à l'identification faite par G. Bora en 1988 (G. Bora, «Maniera, 'idea', natura nel disegno cremonese: novità e precisazioni», dans Paragone, 39, 1988, p. 16, 33 note 5, repr. pl. 41) qui l'a rapproché aux Sibylles peintes par l'artiste à la voûte du presbitère de San Sigismondo, à Crémone (1539-1542 ; cf. avec la figure allégorique peinte dans l'intrados de la chapelle des saints Philippe et Jacques, repr. dans M. L. Ferrari, 'Il tempio di San Sigismondo di Cremona', Milan, 1974, p. 66 fig. 63).

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Crémone, San Sigismondo, oeuvre en rapport
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - sibylle
Techniques : pierre noire - sanguine - mis au carreau

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 5, p. 363