Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 13/03/2017 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

ANONYME ITALIEN fin XVIè s


Ecole italienne (anonymes d'écoles régionales indéterminées)

La Religion

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 11646, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII25506
MA12606

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
ANONYME ITALIEN fin XVIè s

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Copie d'après GOLTZIUS Hendrick
P. Joannides

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, pierre noire et rehauts de blanc sur papier lavé de beige. Marque du Louvre en bas à gauche (L.1886). Annotation, en bas à gauche, à la plume et à l'encre brune : 'tite Sante di tito' Collé en plein.
H. 00,183m ; L. 00,156m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1695, chap. : Ecole italienne, Dessins en paquets. (...) Num¿ro : 12606.Idem [[ Maîtres divers /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 20. D¿signation des sujets : Cent [102] [[au crayon / sous le chiffre "cent"]] cartons et feuilles, dont un carton à deux dessins. 101 [[nombre de dessins qui sont dans chaque paquet]] [102] [[au crayon / sous le chiffre 101]] Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
Classé parmi les anonymes italiens de la fin du XVIe siècle, ce dessin a été reconnu par P. Joannides comme une copie d'après la composition de Goltzius 'La Foi' faisant partie de la suite des 'Sept Vertus', gravée par Jacob Matham en 1593 ('New Hollstein, Hendrick Goltzius Part III', 2012, pp.162-169, n°491 ; L. Widerkehr, "Jacob Matham Goltzij Privignus", NKJ 1991-1992, pp.226-227). Le dessin préparatoire à cette gravure, monogrammé et daté de 1592, se trouve à Copenhague (E.K.J. Reznicek, 'Die Zeichnungen von Hendrick Goltzius', 1961, pp.263-264, n°K82). La feuille du Louvre a pour modèle la gravure de Matham d'après la composition de Goltzius, et non directement le dessin de Goltzius, puisqu'elle est dans le même sens que la gravure. Le visage fin et allongé, avec les yeux baissés, rappelle la manière utilisée par Goltzius pour ses personnages féminins religieux. Mais les rehauts de blanc malhabiles et la figure coupée à mi-corps confirment qu'il s'agit bien d'une étude d'après la gravure, pas d'un dessin de Goltzius lui-même. Elle a donc été dessinée à partir de 1593, avec la diffusion de l'estampe.

INDEX :
Collections : Saint-Morys
Sujets : Allégorie de la Religion
Techniques : encre brune - lavis brun - pierre noire - rehauts de blanc - plume - papier lavé de beige

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 5, p. 334