Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 05/06/2013 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

ANONYME ITALIEN fin XVIè s


Ecole italienne (anonymes d'écoles régionales indéterminées)

Martyre de saint Etienne et d'un autre saint

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 11559, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII20736
MA12554

Numéros de catalogue :
Inventaire italien, t.I, U455

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
ANONYME ITALIEN fin XVIè s
F. Reiset (Inv. ms)

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
PORTELLI Carlo
C. Monbeig Goguel, 1972

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, traits à la pierre noire, traces de sanguine.
H. 00,187m ; L. 00,303m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1603, chap. : Ecoles diverses, volume 42. (...) Num¿ro : 12554.Idem [[ Inconnus /&. D¿signation des sujets : Volume 42, ayant pour titre : Disegni. Autori diversi, tomo 2. Il est écrit sur la table qu'il contient cinquante huit feuilles et cent trente six dessins : le nombre des feuilles existe, mais il n'y a que cent vingt deux dessins, faits de différentes manières. Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [122 Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
Classé à un anonyme italien de la fin du XVIè siècle par F. Reiset (Inv. ms), ce dessin a été attribué à Carlo Portelli par C. Monbeig Goguel ('Musée du Louvre, Cabinet des Dessins, Inventaire général des Dessins Italiens, I : Maîtres toscans nés après 1500, morts avant 1600, Vasari et son temps', Paris, 1972, n° 455).

INDEX :
Collections : Krahe, Lambert - Maratta, albums dits de
Personnes : Etienne, saint
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Martyre de saint Etienne - Martyre de deux saints
Techniques : encre brune - lavis brun - pierre noire - sanguine - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 5, p. 317