Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 08/09/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

MAZZUOLA Francesco


Ecole lombarde

Etude de crânes de chat domestique et de chien (ou de renard), et d'un mascaron

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 11157, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII26400
MA12615

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
MAZZUOLA Francesco

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME ITALIEN XVIè s

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
ANONYME ITALIEN XVIè s
D. Cordellier, 2014

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis beige, rehauts de gouache blanche (oxydés), milieu du XVIe siècle. Angles supérieurs abattus et complétés.
H. 00,218m ; L. 00,190m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1696, chap. : Ecole italienne, Dessins en paquets. (...) Num¿ro : 12615.Idem [[ Maîtres divers /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 29. D¿signation des sujets : Cent cartons et feuilles. 100 [[nombre de dessins qui sont dans chaque paquet]] Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
Selon Dominique Cordellier (op. cit. infra, 2014), 'Les 'antennes' serpentines, de même que les touffes de cheveux qui produisent un effet de petites ailes et l'expression très marquée de la tête, bouche ouverte, confèrent au mascaron dessiné ici un faux air de ressemblance avec certaines représentations modernes de la Gorgone. Il voisine (...) avec des crânes de chat domestique et de chien (ou de renard). (...) La destination des différents motifs n'est pas connue (...)'. Toujours selon le même historien de l'art, le dessin 'est très probablement du même auteur qu'une autre feuille, conservée à Rome (Istituto per la Grafica, Inv. 10368.), où figurent à l'identique, en dessous d'un crâne vu par l'arrière, les deux motifs en bas à droite de notre feuille. Le dessin de Rome a été attribué, non sans interrogations, à Francesco Mazzola, dit il Parmigianino (ou le Parmesan), en raison de la représentation par cet artiste, dans les fresques peintes sur l'intrados de l'arc de la première chapelle de San Giovanni Evangelista, à Parme (1522-1524), de deux crânes de chevaux tenus par des rubans (Diane DeGrazia Bohin dans cat. exp. Correggio and His Legacy. Sixteenth-Century Emilian Drawings, Washington, National Gallery of Art, 11 mars - 13 mai 1984, Washington, National Gallery, 1984, p. 143, note 8, p. 144, fig. III, comme 'peut-être de Parmigianino'). Les études les plus récentes sur l'art du Parmigianino n'ont cependant pas retenu cette hypothèse. Il est vrai que le style du dessin invite à une datation postérieure à la mort de l'artiste. Les motifs de crânes de mammifères ressemblent d'ailleurs un peu à ceux peints après cette date par Pellegrino Tibaldi (Puria di Valsolda, 1527- Milan, 1596) sur les côtés du compartiment central de la voûte de la Sala di Ulisse au Palazzo Poggi, à Bologne, ou par Cesare Baglione (Crémone, 1525-Parme, 1590) dans les grotesques du Salone du château de Torrechiara. BIBLIOGRAPHIE : Dominique Cordellier, dans cat. exp. Masques, mascarades, mascarons, Paris, Musée du Louvre, 2014, n° 74 (anonyme italien XVIè siècle). .

INDEX :
Collections : Talman, John - Saint-Morys
Lieux : Parme, San Giovanni Evangelista, oeuvre en rapport, Rome, Farnesina, oeuvre en rapport, Bologne, Palazzo Poggi, salle d'Ulysse, oeuvre en rapport, Torrechiara, castello, oeuvre en rapport
Personnes : Tibaldi, Pellegrino+ - Baglione, Cesare+
Sujets : mascaron - grotesque - crâne
Techniques : encre brune - lavis brun - rehauts de blanc - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 5, p. 245