Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 17/06/2013 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

PIPPI Giulio


Ecole romaine et ombrienne

Saint Roch, debout, de face, la tête baissée

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 10890, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII1484
MA1431

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
PIPPI Giulio
F. Hartt

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME ITALIEN XVIè s
Frédéric Reiset (Inv. ms)
SANTI Raffaello
Morel d'Arleux (Inv. ms)
SANTI Raffaello
Morel d'Arleux (Inv. ms)
école de SANTI Raffaello
R. Bacou

TECHNIQUES :
Sanguine.
H. 00,336m ; L. 00,172m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.2, p.192, chap. : Ecole romaine, carton 12. (...) Num¿ro : 1431. Nom du ma¿tre : Idem [[ Rafaelle Sanzio /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 48. D¿signation des sujets : Un pélerin debout. Dessin à la sanguine. Dimensions : H. 33,5 x L. 17,5cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 5francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis le 27 décembre 1828 pour être relié] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD34

COMMENTAIRE :
Donné à Raphaël par Morel d'Arleux (Inv. ms), rangé parmi les anonymes italiens du XVIème siècle par F. Reiset (Inv. ms), ce dessin a été reclassé une première fois comme une œuvre de l'école de Raphaël par R. Bacou, en 1976, puis comme un original de Giulio Romano en suivant une précédente proposition de F. Hartt ('Giulio Romano', 2 vol., New Haven, Yale University Press, 1958, I, p. 36). Le spécialiste y a vu une étude de jeunesse de l'artiste réalisé d'après nature lors de son activité dans l'atelier de son maître Raphaël, à Rome. S. Ferino Pagden (dans cat. exp. Giulio Romano, Mantoue, Museo Civico Palazzo Te, 1989, p. 255) a legerment retardé sa date d'execution en suggerant que le dessin, et celui qui passe pour être son pendant (Louvre, INV 10138), étaient destinés à un ex-voto pour la peste, maladie que pendant les années 1522-1524 avait ravagé la ville. L'aspect un peu aplati des traits à la sanguine fait supposer qu'on en aurait tiré une contre-épreuve. Bibliographie: - F. Hartt, 'Giulio Romano', 2 vol., New Haven, Yale University Press, 1958, I, p. 36, 288 n° 31b, repr. vol. II fig. 46 ; - K. Oberhuber, Raphaels Zeichnungen, IX, Berlin, 1972, p. 36 sous note 106, repr. p. 37 fig. 32 ; - S. Ferino Pagden, dans cat. exp. Giulio Romano (Mantoue, Museo Civico Palazzo Te, 1 septembre -12 novembre 1989), Milan, 1989, p. 255, repr. p. 254 ; - D. Cordellier et B. Py, 'Musée du Louvre, Musée d'Orsay, Département des Arts graphiques, Inventaire général des Dessins Italiens, V : Raphaël, son atelier, ses copistes', Paris, 1992, n° 1072 ; - L. Wolk-Simon, « He Says, She Says: Giulio Romano's Early Graphic Oeuvre and the Fine Art of Attribution », Quaderni di Palazzo Te, (2000), 8, p. 32 sous note 27 ; - L. Angelucci et R. Serra 'Giulio Romano', Cabinet des dessins, musée du Louvre-Le Passage Paris-New York éditions, Paris, 2012, p. 10.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard
Lieux : Rome+, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Roch, saint - Raphaël+
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Saint Roch
Techniques : sanguine

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 5, p. 198