Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 02/09/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

CALDARA Polidoro


Ecole lombarde

Jeune homme à terre dévoré par un ours (un garçon, après s'être moqué du prophète Elisée (?) et avoir été maudit par lui, est dévoré par un ours ou une ourse ?)

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 10703, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII22941
MA12584

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
CALDARA Polidoro
Roseline Bacou (note ms)

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
INCONNU
Morel d'Arleux (Inv. ms)
ANONYME ITALIEN XVIè s
F. Reiset (Inv. ms)

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, rehauts de blanc, papier lavé beige. Collé en plein. Au verso, visible par transparence : Plan d'une voûte compartimentée ou d'un plafond à caisson. Au verso du papier de doublage, à la plume et encre brune : Polidoro.
H. 00,146m ; L. 00,169m

HISTORIQUE :
E. Jabach (L. 2959, au verso du papier de doulage) ; dessin dit du 'Rebut' - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671 - Marque du Louvre (L. 1886).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1690, chap. : Ecoles diverses, 2ème boîte. (...) Num¿ro : 12584.Inconnus. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 1er à 1097 compris [[petit trait oblique / au crayon]]. D¿signation des sujets : Dans la boite de bois n° 2, sont renfermés onze paquets de dessins dont la très majeure partie n'est partie trois mots barrés à l'encre n'est point collée ; ils sont faits de différentes manières. Chacun des dix premiers paquets en contient cent, et le onzième quatre vingt dix sept ; en tout 1097, y compris les contr'épreuves et les moindres croquis. Origine : Idem [[ Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [Vu] signe de récolement barré de plusieurs traits au crayon [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sous le n° d'ordre]]. Annotations marginales sur l'inventaire : [ [[Nouveau n°]] 2] [[à l'encre / dans la marge / à gauche du n° d'ordre]]. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
Rangé parmi les feuilles des maîtres inconnus par Morel d'Arleux (Inv. ms), parmi les anonymes italiens du XVIe siècle par F. Reiset (Inv. ms), ce dessin a été reclassé sous le nom de Polidoro da Caravaggio en suivant une proposition de Roseline Bacou (note ms sur le montage). Ph. Pouncey et J. A. Gere ('Italian Drawings in the Department of Prints and Drawings in the British Museum...', Londres, 1962, p. 127 sous n° 217) ont trouvé la confirmation de son attribution dans deux autres feuilles de l'artiste représentant le même sujet : une conservée à Londres (British Museum, Inv. 1918,0615.2 verso), l'autre autrefois dans la collection de R. Cosway et aujourd'hui perdue, mais connue par une gravure de Conrad Metz interprétée par Weigel ('Die Werke der Maler in ihren Handzeichnungen...', Leipzig, 1865, n° 2885) comme étant 'La Mort d'Adonis'. Cette lecture iconographique est aussi erronée que celle suggérant de reconnaître ici la mort d'Actéon (R. Kultzen, 'Book Review...', Art Bullettin, LV, 1973, 4, décembre, p. 344). Le jeune homme n'est pas tué par un sanglier (contrairement à Adonis), ni transformé en cerf et mangé uniquement par ses chiens (contrairement à Actéon). Cf. INV 3412 (copie d'après). Dominique Cordellier (communication écrite, 03 août 2014) suggère de reconnaitre ici l'illustration partielle d'un passage de la vie du prophète Elisée relaté dans la Bible (Deuxième livre des Rois, 2, 23-2') : 'De là, il monta à Béthel et, comme il montait par le chemin, de jeunes garçons sortirent de la ville, se moquèrent de lui et lui dirent: 'Monte, chauve ! Monte, chauve'. (24) Il se retourna, les vit et les maudit au nom de Yahvé. Deux ourses sortirent du bois et mirent en pièces quarante-deux de ces garçons' (traduction d'Emile Osty et Joseph Trinquet, Paris, Le Seuil, 1973, p. 709. Le sujet a été traité plusieurs fois par des artistes : par les peintres en papiers de la rue Montorgueuil, en France, au XVIe siècle (gravure sur bois, Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, Réserve), par Hans Bol (dessin, Francfort, Städel Museum, Inv.-Nr. 13453), à l'arrière plan du dessin du Louvre RF 6827 recto et par Gustave Doré (gravure sur bois). BIBLIOGRAPHIE : Ph. Pouncey et J. A. Gere, Italian Drawings in the Department of Prints and Drawings in the British Museum, Raphael and his Circle..., Londres, 1962, p. 127 sous n° 217 ; A.Marabottini, Polidoro da Caravaggio, 2 vol., Rome, 1969, I, p. 338 sous n° 161 ; R. Kultzen, 'Book Review...', Art Bullettin, LV, 1973, 4, décembre, p. 344 ; P. Leone De Castris, 'Polidoro da Caravaggio : l'opera completa', Naples, 2001, p. 326, 342 note 34, p. 478 sous n° 125, 488 n° 239 ; D. Cordellier, 'Polidoro da Caravaggio' (Cabinet des dessins), avec la collaboration de L. Angelucci et R. Serra, Milan, 2007, n° 40.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Londres, British Museum, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport, Collection Richard Cosway, oeuvre en rapport
Personnes : Elisée, prophète - Béthel, enfants de - Actéon+ - Adonis+
Sujets : MYTHOLOGIES - Mort d'Adonis - Dérision d'Elisée - Mort d'Actéon
Techniques : encre brune - lavis brun - rehauts de blanc - plume - papier lavé de beige

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 5, p. 169