Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 20/08/2013 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

PIPPI Giulio


Ecole romaine et ombrienne

Un Amour assis sur un cheval marin

Vers 1520/1523

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 10469, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII2110
MA2037

Numéros de catalogue :
Inventaire italien, t. V X985

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
PIPPI Giulio
K. Oberhuber (note ms)
Inspiré par SANTI Raffaello
Inspiré par L'ANTIQUE

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME ITALIEN XVIè s
F. Reiset (Inv. ms)
PIPPI Giulio
Morel d'Arleux (Inv. ms)
GENGA Girolamo
Inventaire manuscrit du Cabinet des dessins

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
GENGA Girolamo
K. Andrews, 1968

TECHNIQUES :
Plume et encre brune.
H. 00,237m ; L. 00,334m

HISTORIQUE :
E. Jabach (L. 2959) ; dessin dit du 'Rebut' - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671, paraphes de Claude Coquart Delamotte (L. 478) et Robert de Cotte (L. 1963), marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.2, p.271, chap. : Ecole romaine, carton 15 bis. (...) Num¿ro : 2037. Nom du ma¿tre : Idem [[ Pippi, Giulio (dit Jules Romain) /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 155. D¿signation des sujets : Un Amour sur un cheval marin. Dessin à la plume. Dimensions : H. 24 x L. 34cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 5francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis le 27 décembre 1828 pour être relié] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD34

COMMENTAIRE :
L'ancienne attribution de cette feuille à Giulio Romano, faite par Morel d'Arleux, a été reprise par Konrad Oberhuber (note manuscrite jadis sur le montage) qui y a reconnu une étude pour un motif peint à plusieurs reprises - et avec plusieurs variantes - dans les bandeaux de grotesques encadrant les voûtains de la travée nord-est de la loggia de la Villa Madama, à Rome. Selon L. Angelucci (dans 'Giulio Romano', Cabinet des dessins, musée du Louvre-Le Passage Paris-New York éditions, Paris, 2012, par L. Angelucci et R. Serra, n° 5 ), l'aspect un peu figé de l'avant du cheval pourrait s'expliquer par le fait que l'artiste l'a dessiné en reprenant, en contrepartie, une copie de Raphaël, exécutée à la sanguine, d'après l'un des Dioscures du Quirinal à Rome (Chatsworth, Devonshire Collection, inv. 657 ; M. Jaffé, 'The Devonshire Collection of Italian Drawings, 2: Roman and Neapolitan Schools', 4 vol., Londres, 1994, p. 187 nº 315). Comme l'a fait remarquer D. Cordellier (D. Cordellier, B. Py, 'Musée du Louvre, Inventaire des dessins italiens, V : Raphaël, son atelier, ses copistes', Paris, 1992, n° 146), le même motif a été repris dans un stuc exécuté peu après par Giovanni da Udine, qui dirigeait avec Giulio les travaux à la villa Madame, ou par son atelier sur la voûte de la Stufetta de Clément VII, au Castel Sant'Angelo (vers 1525 ; repr. dans N. Dacos et C. Furlan, 'Giovanni da Udine, (1487-1561)', Udine, 1987, p. 143). D'ailleurs, Giulio lui-même a réinterprété plus tard, dans la Sala delle Aquile (1527-1528), au Palazzo Te à Mantoue, le même modèle pour deux putti chevauchant un dauphin peints dans la lunette sud et pour ceux représentés en califourchon sur des différents animaux dans les stucs en médaillon de la lunette est de la salle (L. Angelucci, op. cit.). Bibliographie : National Gallery of Scotland, Edimbourg, Catalogue of Italian Drawings, par K. Andrews, Cambridge, 1968, p. 54 sous n° D I569 : Girolamo Genga ; J. et S. Folds McCullag, 'Italian Drawings in the Art Institute of Chicago', Chicago, 1979, p. 23 sous n° 6 : Girolamo Genga ; D. Cordellier, B. Py, 'Musée du Louvre, Inventaire des dessins italiens, V : Raphaël, son atelier, ses copistes', Paris, 1992, n° 985 : Giulio Romano ; D. Cordellier, B. Py, cat. exp. Raphaël : Autour des dessins du Louvre, Rome, Villa Médicis 1992, p. 340 n° 146 : Giulio Romano ; L. Angelucci, dans 'Giulio Romano', Cabinet des dessins, musée du Louvre-Le Passage Paris-New York éditions, Paris, 2012, par L. Angelucci et R. Serra, n° 5 : Giulio Romano.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Mantoue, Palazzo Te, oeuvre en rapport, Mantoue, Palazzo Te, Sala delle Aquile, oeuvre en rapport, Chatsworth, Duke of Devonshire Collection, oeuvre en rapport, Rome, Castel Sant'Angelo, oeuvre en rapport, Rome, Villa Madama, oeuvre en rapport, Rome, Quirinal+
Personnes : Clément VII, pape+ - Giovanni da Udine+
Sujets : Dioscures
Techniques : encre brune - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 5, p. 125