Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 13/12/2017 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BOUCHARDON Edme


Ecole française

Diacre debout, de trois quarts vers la gauche, de dos

Vers 1737/1738

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 5203, Recto

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BOUCHARDON Edme

TECHNIQUES :
Pierre noire. Trace de pliure horizontale au milieu. Taches. Taches d'humidité dans la partie inférieure. En bas à gauche, à la plume et encre brune : 'Ed. Bouchardon'. Montage ancien : H. 0,665 m ; L. 0,445 m, bande blanche, trait d'encadrement noir, lavis vert, traits d'encadrement noirs, bande dorée, réserve blanche, trait d'encadrement noir contre le dessin ; en bas à droite, à la plume et encre brune : 'Offert par M. Joubin. 15 Décembre 1920'. Verso : en bas à droite, au graphite, 'Bouchardon'. Pas de filigrane visible.
H. 00,570m ; L. 00,360m

HISTORIQUE :
Peut-être vente anonyme, 31 mars 1783, no 284 : « Étude d'un diacre en habit de cérémonie ». Peut-être vente Dandré-Bardon, Paris, 23 juin 1783, partie du lot no 30 : « Deux études de figures de diacres, à la pierre noire, sur papier blanc, par E. Bouchardon » ; don André Joubin, 1921. Pas de marque du Louvre.
Dernière provenance : Joubin, André
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1921


COMMENTAIRE :
Etude pour la 'Procession de saint Charles Borromée pour la guérison de la peste de Milan', bas-relief de la chapelle du château de Versailles. Voir : Deshais 'Les bas-reliefs des petits autels de la chapelle de Versailles', Revue de l'art ancien et moderne, 1906, p. 219. 'Étude pour la figure du diacre tenant un montant du baldaquin dans L'a Procession de saint Charles Borromée', bas-relief en bronze, 1744, chapelle du château de Versailles [...] On peut rapprocher ce dessin d'une étude de diacre par Bouchardon conservée au musée Atger à Montpellier (inv. Ma 320). Voir aussi le lot no 350, vente François Boucher, Paris, 18 février 1771 : « Une belle tête de vieillard, grande comme nature, dessinée à la sanguine ; un prêtre en chape, & une figure d'homme endormi, par Edme Bouchardon.»'. Voir : 'Inventaire général des dessins du musée du Louvre. Ecole française. Edme Bouchardon. 1698-1762', par Juliette Trey, avec la participation d'Hélène Grollemund, Paris, musée du Louvre éditions - Mare & Martin, 2016, n° 355. 'Plusieurs dessins de personnages en habit d'ecclésiastique circulèrent sous le nom de Bouchardon après son décès (...) des études faites d'après le modèle habillé, selon une pratique qu'avait instaurée Vleughels à l'Académie de France à Rome en mai 1732 (...)il est sans doute possible d'identifier des dessins à la pierre noire - une technique rarement utilisée par Bouchardon - mentionnant explicitement une figure de « diacre » comme étant des études pour le bas-relief de Versailles. C'est ainsi que furent dispersées à une vente anonyme du 31 mars 1783 (no 284) et à la vente du peintre Dandré-Bardon le 23 juin 1783 (no 30) (...) Ces deux merveilleux dessins sont les études bien abouties pour les deux diacres portant les hampes du baldaquin au premier plan sur le bas-relief de Versailles. Bouchardon s'est appliqué à définir au mieux le vêtement ecclésiastique, mais aussi la position des figures dans l'espace de la composition générale (le profil, les pieds, les mains). Il s'est attardé à composer soigneusement les chevelures bouclées des deux jeunes gens'. Guilhem Scherf, dans cat. exp. Paris, musée du Louvre, Edme Bouchardon (1698-1762). Une idée de beau, 2016, p. 338.

INDEX :
Collections : Joubin - Dandré-Bardon
Lieux : Montpellier, Musée Atger, oeuvre en rapport, Versailles, château, chapelle, oeuvre en rapport, Milan+
Personnes : Charles Borromée, saint+
Sujets : Peste de Milan
Techniques : pierre noire

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 20, p. 359