Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 17/03/2015 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

CORNEILLE Michel II


Ecole française

Quart de plafond à caissons. Projet pour la cour des Aides

1651

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 5126, Recto

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
CORNEILLE Michel II

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Attribué à CORNEILLE Michel II
Emmanuel Coquery, 2006
CORNEILLE Michel I

TECHNIQUES :
Pierre noire, plume et encre brune, lavis brun, aquarelle et rehauts d'or. Notation de couleurs, nombreuses cotes exprimées en pieds au graphite et les lettres à la plume. Dessin restauré
H. 00,282m ; L. 00,362m

HISTORIQUE :
Collection Hippolyte Destailleur ; sa vente, 19-23 mai 1890, n° 80 - Collection Alfred Beurdeley ; sa vente, 31 mai 1920, n° 13 - Acquis par le musée.
Dernière provenance : Beurdeley, Alfred
Mode d'acquisition : achat
Année d'acquisition : 1920


COMMENTAIRE :
L'attribution à Michel Corneille de ce projet de plafond est donnée par une inscription au dos qui mentionne le peintre et les notaires Quarré et Levesque, par devant lesquels un marché fut passé pour la réalisation du décor, le 30 août 1651 (E. Coquery in cat. d'exp. 'Michel Corneille, un peintre du roi au temps de Mazarin', Orléans, Musée des Beaux-Arts, 2006, D11). Sa destination pour une chambre de justice, en l'occurence, la cour des Aides de Paris, est assurée tant par les motifs des bordures que par l'inscription au dos de la feuille. A côté des signatures de Michel Corneille et des notaires, elle porte celle de Charles Le Noir, "chevalier, conseiller du roi en ses conseils d'Etat et privé, président en sa cour des aides", identifiée par Alexandre Cojannot et confirmant l'hypothèse de Jean-Claude Boyer. Il est probable que Corneille ait exécuté dans la partie centrale une allégorie de la Justice. Au recto, les nombreuses inscriptions trahissent l'intervention de plusieurs personnes. Les dimensions indiquées pour les compartiments et les notations de couleur sont de deux mains différentes ; de plus, les lettres à la plume désignent le choix final du commanditaire, dans le cas de propositions alternatives. Cette feuille a donc plusieurs fonctions : elle présente le projet de l'artiste, a valeur de documentation légale dans le cadre du marché et fournit éventuellement des instructions au menuisier. (C. Pietrabissa in cat. d'exp. 'Peupler les cieux. Les plafonds parisiens au XVIIe siècle', Paris, Musée du Louvre, 2014, n° 7)

INDEX :
Collections : Beurdeley, Alfred - Destailleur, Hippolyte
Personnes : Me Quarré, notaire+ - Me Lévesque, notaire+ - Le Noir, Charles+
Techniques : encre brune - lavis brun - pierre noire - rehauts d'or - aquarelle - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 20, p. 337