Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/07/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

MANZUOLI Tommaso


Ecole florentine

Allégorie religieuse

1565

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 1307, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII728
MA716

Numéros de catalogue :
Inventaire italien, t.I, U46

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
MANZUOLI Tommaso
E. Jabach (Inv. ms)

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
MORO Battista del

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, sur tracé préparatoire à la pierre noire. Annotation à la plume et à l'encre brune, au centre de la feuille : 'Tom : Manzuoli Pict : Flor. 1565'. Collé sur les quatre bords.
H. 00,258m ; L. 00,396m

HISTORIQUE :
E. Jabach, paraphe (L. 2959) ; dessin d'ordonnance ' collé et doré ' ; au verso du montage à bande dorée, numérotation à la sanguine : 269 et f° (L. 960 a) ; Inventaire Jabach : Ecole de Florence, n° 269 (Maso da S. Friano) - Acquis pour le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953) et numérotation : deux cent soix[an]te neuf ; marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach, acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Minute. Paris, Archives nationales, O1 1967. Invantaire de 517 desseins d'ordonnances escole florentinne : 269 Un Vierge avec le petit Jesu assis sur un pied d'estal ou il y a quantité des saints et saintes alentour figures entiere a la plume et lavé sur de papier blan de 17 1/2 pouce de long sur 12 pouce de haut dudit [de Tomaso Mazzuo[l]i [Manzuoli]]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.1, p.94, chap. : Ecole florentine, carton 5. (...) Num¿ro : 716. Nom du ma¿tre : Idem [[ Tomaso Manzoli detto da S. friano /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 3. D¿signation des sujets : La Vierge, l'Enfant Jesus, Sainte Elisabeth, la Madeleine, St. Jean-Baptiste et plusieurs autres Saints. Dessin à la plume et lavé, portant la date de 1565. Dimensions : H. 26 x L. 39,5cm. Origine : Collection ancienne.Prix de l'estimation de l'objet : 1francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis le 27 décembre 1828 pour être relié.] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD33

COMMENTAIRE :
L'iconographie du dessin n'a pas été identifiée. La Vierge, sainte Anne et l'Enfant Jésus, accompagnés du petit saint Jean-Baptiste, de deux saintes agenouillées, la Madeleine et une autre sainte tenant un livre, une colombe au dessus de la tête, sont réunis sur un piédestal dont la face antérieure présente une allégorie, en bas relief, de caractère profane, sans doute politique : une figure couronnée de lauriers, tenant le lys florentin, s'appuie sur une tortue, emblème de Cosimo I, à l'arrière-plan, un 'putto' présente une couronne, allusion au titre de duc ; à droite apparaît le lion de Florence. Dans les airs, deux anges musiciens. Tout autour, dix figures de saints dont l'identification est difficile. L. Berti (in 'Scritti di Storia dell'Arte in onore di Mario Salmi', Rome, 1963, p. 84) et, à sa suite, P. Cannon Brookes [in The Burlington Magazine, XCVII (1975), n° 862 (janvier ), p. 57] l'ont identifié comme une étude pour les peintures de l'Arc de la Religion élevé au Canto alla Paglia, pour les fêtes nuptiales de 1565, auxquelles Maso participa, selon le témoignage de D. Mellini ('Descrizione dell'Apparato fatto in Firenze per le Nozze de[...] Don Francesco de'Medici [...] e [...] Giovanna d'Austria', Florence, 1565, p. 94-95). Le Louvre conserve un copie du dessin (INV 10075). Voir : C. Monbeig Goguel, 'Musée du Louvre, Cabinet des Dessins, Inventaire général des Dessins Italiens, I : ... Vasari et son temps', Paris, 1972, n° 46.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Florence+, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Anne, sainte - Marie Madeleine, sainte - Vierge Marie - Medici, Cosimo I de'+ - Jean-Baptiste enfant, saint - Jésus Enfant
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Vierge à l'Enfant avec des saints - Arc de la Religion
Techniques : encre brune - lavis brun - pierre noire - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 1, p. 206