Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 11/12/2009 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Manière de

REMBRANDT Harmensz van Rijn


Ecole hollandaise

Le jeune Tobie prenant congé de sa mère

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 4752, Recto

Numéros de catalogue :
Hollandais H1250

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Manière de REMBRANDT Harmensz van Rijn

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME HOLLANDAIS XVIIè s

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
école de REMBRANDT Harmensz van Rijn
H. Gerson, 1935
Copie d'après REMBRANDT Harmensz van Rijn
W. Sumowski, 1956
KONINCK Philips
G. Falck, 1927

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun et gris. Numéroté en haut à droite, à la plume et encre brune : '36' de l'album Bonnat.
H. 00,164m ; L. 00,091m

HISTORIQUE :
Léon Bonnat, acquis avant 1885, numéroté en haut à droite : '36' de son album ; marque en bas à droite (L.1714) - don, 23 juin 1919.
Dernière provenance : Bonnat, Léon
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1919


COMMENTAIRE :
Ce dessin, jugé quelque peu douteux par C. Hofstede de Groot (« Die Handzeichnungen Rembrandts. Versuch eines beschreibenden und kritischen Katalogs », Haarlem, 1906, n°735), est classé parmi les dessins de la manière de Rembrandt par F. Lugt (« Musée du Louvre, Inventaire général des dessins des écoles du Nord. Ecole hollandaise, t.III : Rembrandt, ses élèves, ses imitateurs, ses copistes », Paris, 1933, n°1250). Si G. Falck (« Einige Bemerkungen über Ph. Konincks Tätigkeit als Zeichner. Ein Beitrag zur Echtheitskritik des Handzeichnungen Rembrandts », Festschrift für Max J. Friedländer zum 60. Geburstage, Leipzig, 1927, p. 178) y voit l'une des copies d'après Rembrandt de la main de Philips Koninck, il n'est pas suivi par ses successeurs. H. Gerson (« Philips Koninck, ein Beitrag zur Erforschung des holländischen Malerei des XVII. Jahrhunderts », Berlin, 2e éd., 1980, n°Z. LXIX) le rejette du corpus de Ph. Koninck et le rapproche, comme O. Benesch (« The Drawings of Rembrandt », Londres, 1954-1957, n°130), de « Loth quittant Sodome » (Vienne, Albertina, Ben.129), ainsi que de « David sur son lit de mort » (Bayonne, musée Bonnat) et de « Loth et ses filles » (Weimar, Goethe-Nationalmuseum, Inv.-Nr. Schuch. I, 874/0001) ; F. Lugt le lie à des dessins qu'il regroupe autour d' « Agar à la fontaine sur le chemin de Sur » (Paris, musée du Louvre, RF 4732). W. Sumowski (« Bemerkungen zu Otto Benesch Corpus der Rembrandt-Zeichnungen I », Wissenschaftliche Zeitschrift der Humboldt-Universität zu Berlin, 6, 1956-1957, p. 262) y voit quant à lui une copie d'après un original vers 1637.

INDEX :
Collections : Bonnat, Léon
Lieux : Bayonne, Musée Bonnat, oeuvre en rapport, Weimar, GoetheMuseum, oeuvre en rapport, Vienne, Albertina, Graphische Sammlung, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Tobie
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Départ de Tobie
Techniques : encre brune - lavis brun - lavis gris - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 20, p. 277