Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 05/02/2010 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

REMBRANDT Harmensz van Rijn


Ecole hollandaise

Le Christ et la femme adultère, et étude d'une tête isolée

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 4699, Recto

Numéros de catalogue :
Hollandais H1134

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
REMBRANDT Harmensz van Rijn

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Attribué à MAES Nicolaes
Carel van Tuyll van Serooskerken, 2006

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, corrections de blanc. Numéroté en haut à gauche, à la plume et encre brune : '72'. Filigrane n° 29.
H. 00,154m ; L. 00,135m

HISTORIQUE :
A.F. comte Andreossy ; vente Paris, 13-16 avril 1864, n° 347 - Léon Bonnat, acquis entre 1885 et 1893, numéroté en haut à gauche : '72' de son album, marque en bas à droite (L.1714) ; don en 1919 - Marque du musée en bas à gauche (L.1886a).
Dernière provenance : Bonnat, Léon
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1919


COMMENTAIRE :
C. Hofstede de Groot reconnaît dans la scène l'épisode du Christ et de la femme adultère ('Handzeichnungen Rembrandts', Haarlem, 1906, n° 691). F. Lugt situe la feuille entre 1634 et 1638, voire après 1640, et la considère comme première idée du tableau de 1644 (Londres, National Gallery, Inv. NG45) ('Musée du Louvre, Inventaire..., t. III, Rembrandt...', Paris, 1933, n° 1134). Il est suivi par O. Benesch qui la situe en 1641-1644 et forme un groupe avec d'autres dessins qu'il considère comme des études préparatoires à ce même tableau et qui ne sont plus aujourd'hui attribués à Rembrandt (Paris, Louvre, RF4700 ; Dresde, Kupferstichkabinett, Inv. C1511 ; anciennement Londres, coll. R. Rudolf, Ben. 531 ; Munich, Graphische Sammlung, Inv. Nr. 1617) ('The Drawings of Rembrandt', Londres, 1955, vol. III, n° 532). J.-P. Foucart note que la figure effacée à droite du Christ par une touche de gouache blanche, que C. Hofstede de Groot et O. Benesch prenaient pour une figure de pharisien, est en fait celle de la femme adultère ('Versos inédits des dessins de Rembrandt', in 'Oud Holland', 1966, n ° 81, p. 49). C. Brown ('The Dutch School, 1600-1900', vol. I, Londres, 1991, 328-330) suggère que le dessin dérive probablement du tableau, dont il est postérieur. C. van Tuyll propose de le donner à N. Maes (exp. Des Rembrandt réattribués, Paris, Musée du Louvre, 2006-2007, p. 2).

INDEX :
Collections : Andreossy, Antoine François, comte - Bonnat, Léon
Lieux : Munich, Staatliche Graphische Sammlung, oeuvre en rapport, Londres, National Gallery, oeuvre en rapport, Dresde, Kupferstichkabinett, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport, Londres, collection Robert Rudolf, oeuvre en rapport
Personnes : Jésus-Christ
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Christ et la femme adultère
Techniques : encre brune - rehauts de blanc - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 20, p. 268