Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 02/08/2018 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Attribué à

BOUCHER François


Ecole française

Portrait de Madame de Pompadour
Marie-Emilie Boucher ( 1740-1784)

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 4246, Recto

LOCALISATION :
Sully II
Epi 5

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Attribué à BOUCHER François

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
ANONYME FRANCAIS XVIIIè s
Xavier Salmon, 2018
Copie d'après BOUCHER François
Neil Jeffares, 2006

TECHNIQUES :
Pastel sur parchemin tendu sur châssis. Les mesures du cadre sont : H : 00,61 ; L : 00,47 et profondeur : 00,04. Au pochoir 'RF / 4246'. Etiquette au dos : 'RF 4246.13 / Bouche / Cadre 1201'. La restauration de cette œuvre a été rendue possible grâce au soutien de Joan et Mike Kahn en 2016.
H. 00,406m ; L. 00,326m

HISTORIQUE :
Collection du baron Basile de Schlichting (1857-1914), ancien hôtel Guichard, 34 quai de Billy (actuelle avenue de New-York) à Paris. Dans la liste manuscrite de sa collection (Catalogue de mes objets d'art, manuscrit conservé au département des Objets d'art du musée du Louvre, p. 115), le pastel apparaît sous le numéro 379 comme le portrait de Mme de Pompadour par François Boucher. Il est précisé qu'il a été payé 65 000 francs.Legs du baron de Schlichting au musée du Louvre en 1914. Entré en 1915 (A.L., Z8 1915). Restauré en 2016-2017 (dé-cadrage, dépoussiérage de l'arrière du parchemin, élimination des moisissures à l'aide d'un pinceau, consolidation des déchirures, ré encadrement dans un cadre emboîtant).
Dernière provenance : Schlichting, Basile, baron de
Mode d'acquisition : legs
Année d'acquisition : 1909


COMMENTAIRE :
Le pastel apparaît sous le numéro 379 comme le portrait de Mme de Pompadour par François Boucher or Xavier Salmon lui attribue comme modèle Marie-Emilie Boucher, la seconde fille de l'artiste ( 1740-1784). Neil Jeffares donne le pastel comme réplique ou copie d'après Boucher et l'identification du modèle, Marie-Emilie Boucher, veuve Baudouin. (Dictionary of pastellists before 1800, Londres, 2006, p. 65). Le pastel a longtemps été présenté comme ayant fait partie de la vente de la collection de Jean-Claude Gaspard de Sireul organisée à Paris le 3 décembre 1781 et les jours suivants. Geneviève Monnier a souligné en 1972 que cela ne pouvait être le cas. Ni le lot 47 (Le Portrait de Madame de *** en petit et vu de face. Elle est représentée coiffée en cheveux et en habit de Bergère, ayant le bras droit passé dans une corbeille de fleurs. Le fond du tableau offre un paysage. Hauteur 14 pouces, Largeur 12 pouces), ni le lot 45 (Le Portrait de Madame la Marquise de Pompadour, vu de trois-quarts. Elle est représentée coiffée en cheveux, et la gorge à demi découverte. Hauteur 14 pouces, Largeur 12 pouces), présentés l'un comme un hommage de l'amitié de Boucher pour M. de Sireul qui incite à penser que le modèle anonyme était certainement l'épouse du collectionneur, et l'autre comme un chef-d'œuvre en pastel de l'école française du XVIIIe siècle, ne peuvent en effet correspondre au portrait légué au Louvre par Basile de Schlichting. La provenance de la collection du prince Anatole Bariatinsky (1821-1881) est tout aussi hypothétique et n'est pas mentionnée par Schlichting dans le catalogue manuscrit des œuvres qu'il détenait (Xavier Salmon, Pastels du musée du Louvre XVIIe -XVIIIe siècles, Louvre éditions, Hazan, Paris, 2018, cat. 28, p. 78-79). neiljeffares.wordpress.com/2018/07/12/the-louvre-pastels-catalogue-errata-and-observations, n° 28.

INDEX :
Collections : Schlichting - Bariatinsky - Sireuil
Lieux : Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Pompadour, Jeanne Antoinette Poisson, marquise de - Boucher, Marie-Emilie
Sujets : Autoportrait
Techniques : pastel

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 20, p. 192