Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 18/10/2007 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

REMBRANDT Harmensz van Rijn


Ecole hollandaise

Femme nue, assise, accoudée sur un coussin, riant

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 4193, Recto

Numéros de catalogue :
Hollandais H1188

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
REMBRANDT Harmensz van Rijn

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
MAES Nicolaes
S. Slive, 1965
HOOGSTRATEN Samuel van
W. Sumowski, 1981

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis gris sur esquisse à la pierre noire. Annoté à la plume et encre brune au milieu vers la droite 'n° 4'. Collé en plein.
H. 00,262m ; L. 00,185m

HISTORIQUE :
Sir W.W. Knighton - J. P. Heseltine, marque sur le montage (L. 1507); vente Amsterdam, 27 mai 1913, n° 21 (13200FL) à Rodrigues pour le musée - marque du musée en bas à droite (L. 1886a).
Dernière provenance : Rodrigues-Henriques, Eugène
Mode d'acquisition : achat
Année d'acquisition : 1913


COMMENTAIRE :
C. Hofstede de Groot situe le dessin entre 1632 et 1635 et le rapproche d'une eau-forte (B. 198) ('Die Handzeichnungen Rembrandts', Haarlem, 1906, n° 1031). W. R. Valentiner, suivi par F. Saxl, pense que Hendrickje Stoffels a pu servir de modèle à l'artiste (Zu einigen Handzeichnungen Rembrandts, 'Repertorium für Kunstwissenchaft', 1908, p. 232). F. Lugt (cat. de la vente de dessins de Rembrandt de la collection J.P. Heseltine de Londres, Amsterdam, 1913, n° 21) y voit Geertje Dircx et situe donc l' oeuvre entre 1645 et 1648 ; il note aussi que le numéro 4 inscrit sur le dessin à droite pourrait indiquer l'ordre dans lequel l'artiste conservait ses études de nus. Il revient plus tard sur sa datation et propose l'année 1631 ou 1632 ('Musée du Louvre. Inventaire..., T. III. Rembrandt...', Paris, 1933, n° 1188). Seidlitz, le premier, met en doute l'authenticité de cette feuille ('Repertorium für Kunstwisenchaft', 1894, p. 123). O. Benesch la rapproche d'études de nus exécutées par des élèves de Rembrandt dans la seconde moitié des années 1640 sans toutefois refuser son autographie ('The Drawings of Rembrandt', Londres, 1955, IV, n° A54). S. Slive y voit la main de Maes ('Drawings of Rembrandt', New York, 1965, I, n° 92), tandis que W. Sumowski suivi par E. Starcky (cat. exp. Rembrandt et son école, Paris, Musée du Louvre, 1988-1989, n° 108) la donne à Hoogstraten ('Drawings of the Rembrandt School', New York, 1981, V, n° 1251X).

INDEX :
Collections : Heseltine, John Postle - Knighton, Sir W. W.
Personnes : Stoffels, Hendrickje+ - Dircx, Geertje+
Techniques : encre brune - lavis gris - pierre noire - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 20, p. 184