Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 07/02/2018 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Attribué à

VINI Sebastiano


Ecole florentine

Etude d'un terme tricéphale, d'un soleil et d'un caisson à rosace

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 979, Verso

Anciens numéros d'inventaire :
NIII21487
MA12560

Numéros de catalogue :
Inventaire italien, t.I, U394

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Attribué à VINI Sebastiano
C. Monbeig Goguel

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
Attribué à ZUCCHI Jacopo
C. Monbeig Goguel
CARUCCI Jacopo

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Attribué à RIETTI Domenico
F. Aliberti et E. Gaudioso, 1981
Attribué à VINI Sebastiano
C. Monbeig Goguel, 1992

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun.
H. 00,220m ; L. 00,158m

HISTORIQUE :
F. Baldinucci ; Ier volume de sa collection, p.169 à 183 - son fils, Francesco Saverio Baldinucci - Pandolfo Pandolfini, Camillo Pandolfini, Roberto Pandolfini, Angiolo Pandolfini, Anna Eleonora Pandolfini (épouse de Filippo Strozzi) et Eleonora Teresa Pandolfini, par héritage - Vendu par l'entremise de Filippo Strozzi, sur rapport de François Xavier Fabre, au Musée Napoléon en 1806; marque du Louvre (L. 1886).
Dernière provenance : Strozzi, Filippo
Mode d'acquisition : achat
Année d'acquisition : 1806

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1606, chap. : Ecole italienne, volume 48. (...) Num¿ro : 12560. D¿signation des sujets : [[p. 1605]] Les quatre volumes suivans, sont reliés et couverts d'une peau de mouton, peinte en rouge, avec fermoirs actuellement en assez mauvais état : ils contiennent des dessins recueillis par Philippe Baldinucci, florentin, qu'il attribuait aux excellens peintres, sculpteurs et architectes qui ont paru depuis la renaissance des arts, à Florence, en commençant par Cimabue, jusqu'aux artistes existant en 1695. Il les avait arrangés dans l'ordre chronologique de son [[p. 1606]] ouvrage intitulé : notizie de' professori del disegno da Cimabue in quà. C'est une acquisition. Volume 48. Les quatre premières feuilles contiennent un avertissement et la table des maîtres auxquels Baldinucci attribuait les dessins des quatre volumes de ce recueil. Vint ensuite sur le revers de la feuille, le portrait de Baldinucci, dessiné au crayon noir. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
Feuillet d'un ensemble de soixante dessins (Inv. 954-1012) d'abord attribué à J. Pontormo, puis rejeté de son oeuvre par J. Cox Rearick ('The drawings of Pontormo', Cambridge, Mass., 1964, p. 403-404). Attribué ensuite à J. Zucchi (C. Monbeig Goguel, 'Inventaire général des dessins italiens, I: Maîtres toscans nés après 1500, morts avant 1600, Vasari et son temps', Paris, 1972, n° 394, cf. p. 224 de n° 369 à 428; contredite par E. Pillsbury, 'Drawings by Jacopo Zucchi', in Master Drawings, 1974, XII, 1, p. 33, qui y voit un ensemble composite), à Domenico Rietti, dit Lo Zaga [F. Aliberti et E. Gaudioso, 'Gli affreschi di Paolo III a Castel Sant'Angelo, 1543-1548', cat. exp. (Rome, Museo Nazionale di Castel Sant'Angelo, 1981-1982), Rome, 1981, p. 180-81, sous n° 126], ou à S. Vini (C. Monbeig Goguel, 'De Vérone à Florence: Sebastiano Vini dessinateur, autour du 'Martyre des dix-mille', in 'Kunst des Cinquecento in der Toskana', Munich, 1992, p. 349). A gauche, est représenté un fut à facettes surmontée de trois têtes. Ce motif figure dans le registre inferieur de la décoration de la salle Paolina au Castel Sant'Angelo, par Perino del Vaga et ses collaborateurs. Ces similitudes permettent de resserrer les liens entre le dessin du Louvre et d'autres en rapport avec le répertoire du milieu romain de ce chantier (voir les notices des Inv. 959, Inv. 961, Inv. 968 r° et v°,Inv. 985 r° et v°). Dans la partie inférieure droite est représentée le double visage de la lune et du soleil. Un autre exemple d'association du soleil et de la lune figurerait d'après une étude scientifique sur la façade de Santa Maria Novella à Florence. La réplique de ce motif nous est fournie par le petit médaillon en stuc situ é au centre de l'intrados de l'arc de la porte d'entrée de la Villa Madama à Rome, projetée par Raphael avant sa mort. Le dernier motif est un caisson de plafond à rosette centrale. On peut également effectuer un rapprochement avec le bouton central qui figure dans la grecque qui entourant le médaillon « soleil/lune » de la Villa Madama. (Jacqueline Lalande Biscontin, « Feuilles de Mémoire, un carnet de dessins florentins du musée du Louvre de l'Académie du dessin à Filippo Baldinucci », Berlin, Franz Philipp Rutzen, 2015, p. 181-185)

INDEX :
Collections : Baldinucci, Filippo
Lieux : Rome, Castel Sant'Angelo, oeuvre en rapport, Rome, Villa Madama, oeuvre en rapport, Florence, Santa Maria Novella+
Personnes : Raphaël+ - Perino del Vaga, oeuvre en rapport
Sujets : ARCHITECTURE - terme
Techniques : encre brune - lavis brun - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 1, p. 158