Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 12/09/2011 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

CARDI Lodovico


Ecole florentine

Portrait en buste du poète Ganaïff, lauré, dans un cartouche

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 896, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII21832
MA12562

Numéros de catalogue :
Inventaire italien, t.III W144

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
CARDI Lodovico
F. Baldinucci

TECHNIQUES :
Plume et encre brune sur traits à la sanguine. Inscription à la plume et encre brune : 'POETA GANAIFF / Coetera norunt'. Encadrement à la plume et encre brune. Collé en plein. Restauré en 2006.
H. 00,207m ; L. 00,143m

HISTORIQUE :
F. Baldinucci ; cartouche avec inscription : Del Cigoli. Ritratto al naturale del Poeta Ganaiff..., IIIème volume de sa collection, p. 16 (Cigoli) - son fils, Francesco Saverio Baldinucci - Pandolfo Pandolfini, Camillo Pandolfini, Roberto Pandolfini, Angiolo Pandolfini, Anna Eleonora Pandolfini (épouse de Filippo Strozzi) et Eleonora Teresa Pandolfini, par héritage - Vendu par l'entremise de Filippo Strozzi, sur rapport de François Xavier Fabre, au Musée Napoléon en 1806; marque du Louvre (L. 1886).
Dernière provenance : Strozzi, Filippo
Mode d'acquisition : achat
Année d'acquisition : 1806

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1652, chap. : Ecole italienne, volume 50. (...) Num¿ro : 12562. D¿signation des sujets : Volume 50 formant le tome 3 du recueil de Baldinucci. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
Le commentaire apposé par Baldinucci sur l'encadrement présente le personnage comme le poète Ganaiff, une sorte de bouffon, familier des peintres florentins comme Cigoli. F. Viatte considère le dessin plutôt comme un simple portrait allégorique ('Dessins baroques florentins du Musée du Louvre', Paris, Musée du Louvre, 1981-1982, n° 11). Baldinucci, qui possédait le dessin, l'avait reçu en don par Lorenzo Maria Cavalcanti. Selon C. Monbeig Goguel, il s'agit d'un portrait parodique dont Baldinucci souligne le caractère fantaisiste. Ganaiff était maçon de profession, comme l'attestent la pelle, la pique, le marteau figurant dans le bas du dessin, de part et d'autre d'un emblème nobiliaire dérisoire. (C. Monbeig Goguel in cat. d'exp. 'Florence au grand siècle. Entre peinture et littérature', Ajaccio, musée Fesch, 2011, n° 57)

INDEX :
Collections : Baldinucci, Filippo
Personnes : Ganaiff, poète - Cavalcanti, Lorenzo Maria+
Sujets : portrait
Techniques : encre brune - sanguine - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 1, p. 148