Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 28/04/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

CORNEILLE Michel II


Ecole française

Mort d'un pape
ou La Translation du corps de saint Grégoire

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 34071, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII29759
MA12647

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
CORNEILLE Michel II

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME FRANCAIS XVIIè s

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Attribué à CORNEILLE Michel II
Xavier Salmon, 1990
Copie d'après CORNEILLE Michel II
Claude Souviron, 1954
Copie d'après CORNEILLE Michel II

TECHNIQUES :
H. 00,310m ; L. 00,480m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1700, chap. : Ecole française, Dessins en paquets. (...) Num¿ro : 12647.Maîtres divers. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 8. D¿signation des sujets : Cent cartons et feuilles, dont quatre cartons à deux dessins. 104 [[nombre de dessins qui sont dans chaque paquet]] Origine : Collection nouvelle. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
Etude pour les Invalides (note ms.). Cette composition est en relation avec l'un des compartiments peints par Michel II Corneille à la chapelle Saint-Grégoire des Invalides (Souviron, 1954). Elle en respecte la forme chantournée et, à quelques variations près, correspond à la gravure que Charles-Nicolas Cochin en a donné pour l' "Histoire de l'hôtel royal des Invalides", publié par Joseph Granet en 1736 et repris par l'abbé Pérau en 1756. Ses nombreuses maladresses font que Claude Souviron et Xavier Salmon la considèrent comme une copie par un élève d'après une première pensée de Corneille. Le décor, exécuté entre 1702 et 1706, a subi des infiltrations qui ont suscité une nouvelle campagne de décoration confiée à Carle Van Loo puis, après la mort de celui-ci en 1765, à Gabriel-François Doyen (1765-1771). Une esquisse peinte de Michel II Corneille sur ce même thème, plus proche du dessin du Louvre (sans le personnage de la jeune fille désignant la scène à gauche notamment) que de l'estampe de Cochin, est passée en vente à Drouot, chez Aguttes, le 24 novembre 2014 (n° 106, attribuée à Antoine Dieu) (comm. orale Bénédicte Gady). Claude Souviron, 'Les peintures de l'église Saint-Louis des Invalides', thèse pour le diplôme détudes supérieures de l'école du Louvre, Paris, 1954, 3 t. Xavier Salmon, "Le décor disparu de la chapelle Saint-Grégoire au dôme des Invalides : dessins préparatoires de Charles de La Fosse et Michel II Corneille", Revue de la société des amis du musée de l'armée, n°100, décembre 1990, p.28-41.

INDEX :
Collections : Saint-Morys
Lieux : Paris, Hôtel des Invalides, oeuvre en rapport
Personnes : Grégoire le Grand, saint
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Mort d'un pape - Histoire de saint Grégoire
Techniques : pierre noire - sanguine - mis au carreau

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 14, p. 116