Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 06/04/2011 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BUONARROTI Michelangelo


Ecole florentine

Etude pour une Pietà

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 716, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII35316

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BUONARROTI Michelangelo

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
LUCIANI Sebastiano
E. Panofsky

TECHNIQUES :
Pierre noire.
H. 00,254m ; L. 00,318m

HISTORIQUE :
Buonarroti - J.-B. Wicar - Sir Th. Lawrence (L. 2445) - Guillaume II de Hollande ; acquis en 1850 ; marque du Louvre (L. 1886).
Dernière provenance : Guillaume II, roi des Pays-Bas
Mode d'acquisition : achat
Année d'acquisition : 1850


COMMENTAIRE :
K. Justi fut le premier à relier cette étude au petit tableau d'autel de Sebastiano del Piombo montrant le Christ mort et la Vierge qui tient les instruments de la Passion (Ubeda, Andalousie, église de san Salvadore). La 'Pietà' fut peinte entre 1533 et 1539 sur commande de don Ferrante Gonzague pour la chapelle funéraire de Francisco de los Combos, secrétaire de Charles Quint à San Salvador d'Ubeda. La relation manifeste entre le dessin et le tableau incita E. Panofsky et L. Dussler à donner cette étude au vénitien. La correspondance échangée par les deux artistes au début des années 1530 montre clairement que Michel-Ange envoya des dessins à son ami Sebastiano. La pose du Christ pour laquelle la Casa Buonarroti de Florence possède une deuxième étude (INV 69 F recto) précédant celle du Louvre, dérive d'un antique, le 'Cupidon endormi', que Michel-Ange avait déjà copié sur une feuille de Windsor (INV 12763). Le dessin de la Casa Buonarroti porte au verso des études pour le 'Jugement dernier' de la chapelle Sixtine, qui ont incité M. Hirst à dater les deux feuilles du séjour romain de Michel-Ange à partir de l'automne 1533, époque où il pouvait discuter en personne le projet du retable avec Sebastiano, lequel dut lui rendre ce dessin, puisqu'il fut acquis par le peintre Jean-Baptiste Wicar de la famille Buonarroti à la fin du XVIIIe siècle. (R. Bonnefoit, dans cat. exp. Partis pris : Jean Starobinski, Largesse, Paris, Musée du Louvre, 1994, n° 94). Voir aussi A. Gnann in cat. d'exp. 'Michelangelo, the drawings of a genius', Vienne, Albertina, 2010-2011, n° 95

INDEX :
Collections : Lawrence, Sir Thomas - Buonarroti le jeune - Wicar, Jean Baptiste Joseph - Guillaume II, roi des Pays-Bas
Lieux : Madrid, Museo del Prado, oeuvre en rapport, Windsor, Windsor Castle, oeuvre en rapport, Florence, Casa Buonarroti, oeuvre en rapport, Rome, Vatican, Cappella Sistina, oeuvre en rapport, Ubeda, Eglise san Salvador, oeuvre en rapport
Personnes : Jésus-Christ - Charles Quint+ - Cobos, Francisco de los+ - Gonzague, don Ferrante
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Pietà - Christ mort - Jugement dernier, par Michelangelo Buonarroti - Buonarroti, Michelangelo, Cupidon endormi
Techniques : pierre noire

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 1, p. 125