Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 01/06/2011 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

DELAUNE Jean


Ecole française

Timbre d'armet décoré d'une bataille de cavaliers et fantassins antiques

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 33454, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII26072
MA12611

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
DELAUNE Jean
Jean Levy

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME FRANCAIS XVIè s

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Attribué à DELAUNE Jean
Dominique Cordellier, 2011

TECHNIQUES :
Plume et encre grise, lavis gris, tracé préparatoire à la pierre noire. Annotation, à la plume et encre brune, en bas à droite : 'jean dal lione / allievo di Giulio Romano'
H. 00,278m ; L. 00,248m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1695, chap. : Ecole italienne, Dessins en paquets. (...) Num¿ro : 12611.Idem [[ Maîtres divers /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 25. D¿signation des sujets : Cent cartons et feuilles, dont un carton à trois dessins. 102 [[nombre de dessins qui sont dans chaque paquet]] Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
L'attribution à Jean Delaune, admise par S. Béguin en 1970, s'appuie sur les indications données par l'annotation ancienne. Celle-ci ne semble pas antérieure au XVIIIè siècle. Selon S. Béguin et R. Bacou (1972), on peut comparer ce dessin à certaines études attribuées sans doute de manière erronée à Etienne Delaune, notamment à une feuille de la Kunstbibliothek de Berlin (Hdz 297; Ekhart Berckenhagen, Staatliche Museen Preu¿ischer Kulturbesitz, Die Französischen Zeichnungen der Kunstbibliothek Berlin, Kritischer Katalog, Berlin, 1970, p. 37). Ce dessin a été annoté au XVIIIe siècle du nom de Jean dal Lione. F. Reiset a reconnu qu'il s'agissait d'un dessin français du XVIe siècle et J. Levy a suggéré en 1953 de reconnaître dans le Jean da Lione, Jean Delaune, fils et collaborateur d'Etienne Delaune. Mais aujourd'hui, la connaissance de son style ne passe que par la gravure. (D. Cordellier dans cat. d'exp. 'Sous l'égide de Mars, armures des princes d'Europe', Paris, musée de l'Armée, 16 mars-26 juin 2011, n° 91) Bibliographie : Béguin, Le XVIe siècle français, Paris, 1976, (1re édition italienne, Il Cinquecento francese. I disegni dei maestri, Milan, 1970, p. 93, fig. 39 p. 77 (Jean Delaune) Expositions : Roseline Bacou et Sylvie Béguin dans cat. exp. L'Ecole de Fontainebleau, Paris, Grand Palais, 17 octobre 1972 - 15 janvier 1973, n° 80, repr. D. Cordellier dans cat. d'exp. 'Sous l'égide de Mars, armures des princes d'Europe', Paris, musée de l'Armée, 16 mars-26 juin 2011, n° 91

INDEX :
Collections : Saint-Morys
Lieux : Berlin, Kunstbibliothek, oeuvre en rapport
Personnes : Pippi, Giulio+ - Delaune, Etienne+
Techniques : encre grise - lavis gris - pierre noire - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 14, p. 10