Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 26/10/2011 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

INGRES Jean Auguste Dominique


Ecole française

Deux études pour la 'Grande Odalisque'

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 1451, Recto

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G5031

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
INGRES Jean Auguste Dominique

TECHNIQUES :
Mine de plomb sur trois fragments de papier accolés et collés en plein au revers d'une page d'un catalogue de gravures d'après des sculpteurs. Signé à la mine de plomb par deux fois au point de jonction des trois fragments de papier : 'Ingres/Ig'. Annotation à la mine de plomb en bas : '...noir'. Dessin restauré
H. 00,254m ; L. 00,265m

HISTORIQUE :
Coutan - Hauguet - Schubert - Milliet ; don au Louvre en 1883.
Dernière provenance : Coutan-Hauguet-Schubert-Milliet
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1883


COMMENTAIRE :
'C'est en 1813 qu'Ingres reçut de la reine de Naples, Caroline Murat, la commande d'une toile qui allait compter parmi ses plus célèbres, à la fois par sa présence érotique et par l'audace de ses déformations anatomiques, 'La Grande Odalisque' aujourd'hui conservée au Louvre. Les dessins préparatoires sont pour une fois peu nombreux, et la partie inférieure de celui du Louvre est répétée dans une feuille autrefois conservée dans une collection particulière (Naef-Ternois, 1967-1968, n° 72, repr.) et actuellement à la Courtauld Gallery de Londres. La feuille est célèbre, à cause de sa beauté intrinsèque, sans doute, mais aussi parce qu'elle illustre parfaitement la capacité d'Ingres à partir du réel (la partie haute) pour l'interpréter à sa guise, étirant ici un corps à la limite de l'impossible tout en lui conférant une élégance nouvelle. Les changements entre les deux études sont considérables puisqu'en haut la jambe droite passe par-dessus la gauche et qu'en bas c'est le contraire ; on notera également qu'Ingres a prolongé son esquisse du bas sur la feuille supérieure afin d'achever le visage de l'odalisque. Un examen de laboratoire a permis de préciser que l'artiste avait également tracé sur la feuille du haut, puis gommé, une étude pour une composition non exécutée : 'Thétys apporte des armes à Achille', titre inscrit par Ingres à la mine de plomb en haut à droite et encore quelque peu lisible.' (L.-A. Prat, 'Ingres', Paris, Musée du Louvre, Cabinet des dessins, 5 Continents éditions, 2004, n° 7, p. 78). Naef-Ternois, 1967-1968, n° 71, repr. Voir aussi L.-A. Prat in cat. exp. 'David, Delacroix and Revolutionary France, drawings from the Louvre', New York, Morgan Library & Museum, 2011, n° 25

INDEX :
Collections : Coutan-Hauguet-Schubert-Milliet, collection
Lieux : Lieu ?, Galerie Pourtalés, Odalisque, Londres, Courtauld Institute, oeuvre en rapport, Naples+, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Achille+ - Thétis+ - Murat, Caroline+
Sujets : Ingres, Jean Auguste Dominique, Odalisque
Techniques : collé en plein - mine de plomb

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 19, p. 115