Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 21/02/2020 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

INGRES Jean Auguste Dominique


Ecole française

Le Songe d'Ossian

1812

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 1446, Recto

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G5026

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
INGRES Jean Auguste Dominique

TECHNIQUES :
Plume, encre brune, aquarelle et rehauts de blanc sur calque contrecollé. Signé, localisé et daté en bas à la plume, encre brune : 'Ingres inv et Pinx Roma in Edibus Montecaval. 1812'. Double trait d'encadrement à la plume, encre brune. Dessin restauré
H. 00,260m ; L. 00,213m

HISTORIQUE :
Collection du marchand de tableaux I. J. A. Coutan (mort en 1830), puis de sa veuve, après la mort de Mme Coutan en 1838, à son beau-frère Ferdinand Hauguet (mort en 1860), puis à son fils, Maurice-Jacques Albert Hauguet et à son épouse née Schubert, la sœur de cette dernière, Mme Gustave Milliet, respecta en 1883 le désir que le dessin fut donné avec le reste de la collection Coutan au musée du Louvre, avec la mention 'Collection Coutan, don Hauguet, Schubert et Milliet'
Dernière provenance : Coutan-Hauguet-Schubert-Milliet
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1883


COMMENTAIRE :
'(...) 'Le Songe d'Ossian' (1813 ; Montauban, musée Ingres), résulte d'une commande impériale destinée à décorer le plafond de la chambre de Napoléon Ier au palais de Montecavallo à Rome. La composition est inspirée par les poèmes dits d'Ossian, barde écossais 'réinventé' par son maître d'école écossais James Mac Pherson après 1750, et dont l'Empereur était un grand lecteur. De nombreux dessins sont liés au 'Songe d'Ossian', mais il faut admettre aujourd'hui qu'un seul dessin d'ensemble en est une préparation : l'aquarelle envoyée par Ingres à son ami Gilibert (Paris, coll. part.) dont le récent décadrage a révélé qu'elle était bien signée et datée par Ingres de 1813. D'autres reprises graphiques, bien que datées par erreur aussi tôt que 1809 ou 1812 par l'artiste lui-même, ne sont que des répétitions postérieures avec variantes. Celle du Fogg Art Museum fut probablement donnée par Ingres à Mme Coutan vers 1834 ; le dessin du Louvre en constitue une reprise postérieure, avec variantes (...) que Ternois (1965) situe entre 1835 et 1841. Une dernière reprise où apparaît un nouveau personnage au pied d'Ossian est conservée à Montauban (dépôt du Louvre ; RF 30266), et datée par Ingres, cette fois avec précision, de 1866.' (L.-A. Prat, 2004). 'Le sujet du Songe d'Ossian avait été choisi afin de plaire à Napoléon dont on connaissait l'admiration pour les poèmes du barde. Ingres représenta Ossian évoquant en songe les compagnons de sa jeunesse au terme d'un chant célébrant la valeur guerrière de son fils Oscar qui s'inscrit à droite sur un nuage. Face à lui est assise sa mère Evirallina, épouse disparue du poète. Peint en 1813, le grand tableau ne prit finalement pas place au Quirinal [commande en avait été faite à l'artiste vers 1812] L'artiste en dessina postérieurement plusieurs reprises avec de légères variantes, dont celle du musée du Louvre qui doit être antérieure à 1830, année du décès de Coutan qui en fut propriétaire.' (X. Salmon, 2019). Bibliographie : D. Ternois, 'Ingres et son temps : peintures. Musée Ingres à Montauban', 1965, (Répertoire des collections publiques françaises, n°11), sous le n° 1 A. Sérullaz & R.Michel, 'L' Aquarelle en France au XIXe siècle', Paris, R.M.N., 1983, p. 70 J. Mongrédien, 'Du côté de la musique', in 'L'invention du sentiment aux sources du romantisme', cat. expo., Paris, musée de la Musique, 2 avril - 30 juin 2002, p. 36-39, repr. p. 38. L.-A. Prat, 'Ingres', Paris, Louvre, 2004, (Cabinet des dessins), 4, n° 35, p. 86 X. Salmon in 'Splendeur de la Peinture Française. Regard de René Huyghe - La Formation de la grande manière et ses transformations', Tokyo, Musée Fuji, Fukuoka, Musée national de Kyushu, Osaka, Osaka City Museum of Fine Arts, 5 octobre 2019 - 14 juin 2020, Pierre Rosenberg, Xavier Salmon, Denis Lavalle, Ono Yoshiki, Tokyo, 2019, n° 99, p. 244, repr. et p. 353 (en français)

INDEX :
Collections : Coutan-Hauguet-Schubert-Milliet, collection - Coutan, Louis Joseph Auguste
Lieux : Cambridge, Fogg Art Museum, oeuvre en rapport, Montauban, Musée Ingres, oeuvre en rapport, Rome, Palazzo del Monte Cavallo, oeuvre en rapport, Rome, Quirinal+, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Ossian - Napoléon Ier, Napoléon Bonaparte+ - Oscar, fils d'Ossian - Evirallina, épouse d'Ossian - Reveil, gravure en rapport - Prat, collection particulière, oeuvre en rapport - Gilibert+ - Mac Pherson, James+
Sujets : Songe d'Ossian - Ingres, Jean Auguste Dominique, Le Songe d'Ossian - Mac Pherson, James, Ossian - Ossian, poèmes
Techniques : calque - encre brune - rehauts de blanc - aquarelle - contrecollé - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 19, p. 114