Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 04/11/2021 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

DURER Albrecht


Ecole allemande

Vierge à l'enfant entourés de quatorze saints, une donatrice et des anges musiciens

1521/1522

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 1079, Recto

Numéros de catalogue :
Allemands A104

LOCALISATION :
Grand Format (S)

ATTRIBUTION ACTUELLE :
DURER Albrecht

TECHNIQUES :
Plume et encre brune sur papier préparé vert. A la plume et encre, annotations des noms des saints, au-dessus de leur tête, de gauche à droite : Jacob / Joseff / Joachim / Zacharias / Johanes / David / Elisabet / Anna. Collé en plein.
H. 00,312m ; L. 00,445m

HISTORIQUE :
Antoine Perrenot de Granvelle (Anvers et Madrid) ; D. Vivant-Denon, marque en bas à droite (L. 779), gravé dans le Cabinet Denon (IV, pl. 252), sa vente, Paris, 1er mai 1826, n° 603 (45 francs) - J.E. Gatteaux, marque en bas à droite (L. 852) - legs en avril 1881 ;
Dernière provenance : Gatteaux, Jacques Edouard
Mode d'acquisition : legs
Année d'acquisition : 1881


COMMENTAIRE :
Projet de retable. Il existe pour ce dessin une gravure faite par Reveil tiré du Cabinet de M. Gatteaux (RF 1079 bis). Cette gravure est conservée avec les autres gravures dans la réserve des cadres. "Dürer dessina en 1521 et 1522 des projets pour une grande composition mariale peinte, jamais réalisée. Elle nous est connue en particulier par six études d'ensemble. La première esquisse, datée de 1521 (Chantilly, musée Condé), combine l'iconographie de la Sainte Famille avec le mariage mystique de sainte Catherine, tandis que les suivantes associent la Vierge et l'Enfant à des saints. Cette feuille, le quatrième projet, montre une composition très structurée, de part et d'autre d'un axe central formé par la Vierge trônant et un ange joueur de luth. Autour de Marie se déploient, sur deux registres et symétriquement, les personnages de l'Ancien Testament et de la parenté de la Vierge d'une part, des saintes accompagnées par une donatrice agenouillée d'autre part. Le nombre de personnage a conduit l'artiste à réaliser une composition plus large que les précédentes, les horizontales étant doublement marquées par les degrés du piédestal et les traits qui les prolongent. Par la suite, Dürer changera radicalement de parti et optera pour un format en hauteur (deux dessins à Bayonne, musée Bonnat). Il semble que Dürer ait développé une tradition iconographique nordique (Parenté de la Vierge) en une Sainte Conversation dans laquelle l'influence des Sacra Conversazione vénitiennes est particulièrement importante. On a souvent fait remarquer l'admiration de Dürer pour Giovanni Bellini, dont il a pu voir des tableaux lors de ses deux voyages à Venise, mais il faut cependant garder à l'esprit que ces études trouvent tout à fait leur place dans l'iconographie mariale de Dürer, comme le montre notamment la Fête du Rosaire." (H. Grollemund, 2007) « Fait partie d'un groupe de dessins faits par Dürer dans les années 1521-1522 lors de son séjour aux Pays-Bas, en relation avec un projet de peinture, la plus importante de sa carrière, qui semble n'avoir jamais été réalisée et dont les seules traces sont ces dessins. L'importance de ce projet se mesure au grand nombre de dessins préparatoires qui peut se comparer au nombre de dessins pour la Fête du Rosaire ou le retable Heller. C'est dans une série d'études de compositions à la plume pour une Vierge entourée de saints, que les dessins pour ce projet sont les plus impressionnants. Rien d'autres de tel n'existe pour la Fête du Rosaire, le retable Heller ou d'autres compositions. Trois de ces études sont conservées à Bayonne, une à Paris et une dernière, la plus détaillée de toutes à Chantilly. Il paraît alors évident que ce projet devait être une peinture représentant une Vierge à l'Enfant entourée de saints. Aucun donateur ne figure dans le dessin de Chantilly, par contre, une femme agenouillée, peut-être une donatrice, est présente dans notre dessin et dans l'un de ceux de Bayonne. Des anges musiciens occupent le fond de tous ces dessins, notre dessin n'en montre qu'un, par contre, il y figure quatorze saints et le Roi David ce qui en fait la composition horizontale la plus aboutie sur laquelle le nom de chaque saint est rapporté. Cinq saints sont reconnaissables parmi les études de têtes sur papier préparé pour ce même projet : la sainte Barbe de Paris (musée du Louvre, inv 18590) , la sainte Catherine de Milan (Biblioteca Ambrosiana inv. F.246 inf.27), le saint Joseph de Venise (museo Correr, inv. 8222), la sainte Apolline de Berlin (Kupferstichkabinett, inv. KdZ 1527) et un ange de Brême (Kunsthalle Bremen, war loss inv.Kl 13). Par la suite la composition va évoluer en devenant verticale. » (S. Alsteens, 2021). Bibliographie : F. Winkler, « Albrecht Dürer, Leben und Werk », Berlin, 1936-1939, vol.4, n°838 W. L. Strauss, The Complete drawings of Albrecht Dürer », New York ; 1974, 6 vols, vol.4, n°1521/83 F. Anzelewsky, « Albrecht Dürer: das malerische Werk », 2e ed. Berlin, 1991, 2 vols., vol.1, p.53 « Dessins de Dürer et de la Renaissance germanique dans les collections publiques parisiennes », cat. exp., Paris, musée du Louvre, Cabinet des dessins, Paris, 1991, pp.79-80, n°74 H. Grollemund, « Dürer e l'Italia », cat. exp. Rome, Scuderie del Quirinale, 2007, p.241, n°IV.17 H. Grollemund, "'Art royal. Meisterzeichnungen aus dem Louvre", cat. exp. Salzbourg, Salzburg Museum, 2017, n°48 S. Alsteens, « Dürer's Virgin and child with saints of 1521-1522. An archiducal commission ? » in « Dürer's Journeys: Travels of a Renaissance Artist », ed. Susan Foister et Peter van den Brink, cat. exp. Aix-la-Chapelle, Suermondt-Ludwig-Museum, 18 juillet - 24 octobre 2021 et Londres, The National Gallery, 20 novembre 2021 - 27 février 2022, Londres, 2021, pp.129-145, cat.63, repr. p. 138, p.145, note 15 et p.296 (cartel)

INDEX :
Collections : Gatteaux, Jacques Edouard - Denon, Dominique Vivant, baron - Perrenot de Granvelle, Antoine
Lieux : Bayonne, Musée Bonnat, oeuvre en rapport (inv. 1504), Bayonne, Musée Bonnat, oeuvre en rapport (inv. 1506), Berlin, Staatliche Museen zu Berlin, Kupferstichkabinett, oeuvre en rapport (inv.KdZ 1527), Brême, Kunsthalle Bremen, oeuvre en rapport (war loss inv. Kl 13), Venise, Museo Correr, oeuvre en rapport (inv.8222), Paris, musée du Louvre, département des arts graphiques, oeuvre en rapport (inv. RF1080), Paris, musée du Louvre, département des arts graphiques, oeuvre en rapport (inv. INV18590)), Paris, musée du Louvre, département des arts graphiques, oeuvre en rapport (inv.18604), Chantilly, Musée Condé, oeuvre en rapport (inv. DE889), Bayonne, musée Bonnat, oeuvre en rapport (inv. 1505), Milan, Biblioteca Ambrosiana, oeuvre en rapport (inv. Cod. F.246 inv.27)
Personnes : Catherine, sainte - Joseph, saint - Anne, sainte - Jacob - Barbe, sainte - Joachim - Apolline, sainte - Jésus-Christ - Vierge Marie
Sujets : ange musicien - Vierge à l'Enfant entourée de saints - donatrice
Techniques : encre brune - papier préparé vert - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 19, p. 91