Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 01/12/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

ISABEY Jean-Baptiste


Ecole française

Le Premier Consul Bonaparte à la Malmaison

Vers 1797/1817

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 1065, Recto

LOCALISATION :
dépôt Rueil-Malmaison, Musée National des Châteaux de Malmaison et de Bois-Préau

ATTRIBUTION ACTUELLE :
ISABEY Jean-Baptiste

TECHNIQUES :
Crayon noir et estompe, réhaussé de blanc
H. 00,690m ; L. 00,475m

HISTORIQUE :
Legs de madame Salvage de Faverolles à Napoléon III, 1854 ; ce dessin provenant de la liste civile de Napoléon III a été attribué au Louvre en vertu d'un jugement du Tribunal de la Seine en date du 12 février 1879. Restitué aux héritiers de Napoléon III, 1881 (AMN, Z 15a, 1880, 29 mai) "provenant du Louvre". Mis en dépôt au musée du château de Malmaison en 1909. Tome 19 de l'Inventaire du Département des Arts graphiques, p. 99 : Versailles (barré) et Déposé à la Malmaison en 1909 (souligné), puis dans Observations : " Ce dessin provenant de la liste civile de Napoléon III a été attribué au Louvre en vertu d'un jugement du Tribunal de la Seine en date du 12 février 1879. Mis en dépôt au musée du château de Malmaison en 1909". Vu au récolement de novembre 1999. Vu au récolement du 25 janvier-18 avril 2012 (Service du Récolement des Dépôts, Musée du Louvre). . Arrêté du 17 juillet 1909 (CARAN F 21/ 4492 - Document 10) qui atteste de la mise en dépôt du dessin d'Isabey, indique qu'il appartient au Musée de Versailles. Nouvel arrêté de mise en dépôt du 13 mai 1971, « pour une durée de 3 ans », (Archives Sdmf - Document 11) signale l'oeuvre d'Isabey sous un numéro d'inventaire du Musée de Versailles : MV 6358. Pourtant, on sait d'après l'observation inscrite dans l'Inventaire que ce dessin a été attribué au Louvre par la commission nommée pour liquider les oeuvres de la liste civile. Ce dessin a en effet fait partie des quatre oeuvres du domaine privé qui n'ont pas été rendues car présentant « un certain intérêt historique ou artistique ». (Légué à Napoléon III par Madame Salvage de Faverolles. Exposé à Malmaison en 1867 (Lescure, n° 148), il en fut rapporté après la révolution et placé au Louvre. Figure dans liste de Reiset des oeuvres du domaine privé présentant un intérêt historique ou artistique, dressée à la demande de commission de la dotation mobilière en 1873. Inv. RF 1870-1065. Dépôt du Département des Arts graphiques du musée du Louvre au musée de Versailles (inv. MV 6358), puis au musée de Malmaison (inv. MM 4047.9725). Le conservateur de Malmaison, Jean Ajalbert, a raconté dans ses souvenirs comment il avait pu obtenir ce dessin de son collègue de Versailles, Pierre de Nolhac, ne voulait pas se défaire. Pour Ajalbert, ce portrait, exécuté à Malmaison pour Malmaison, devait être dans son musée. Mais il n'avait tout d'abord pu exposer qu'une gravure faite d'après le portrait, et lors d'une visite, le Président de la République, Armand Fallières, s'en étonna. Le sous-secrétaire d'Etat aux beaux-arts, Etienne Dujardin-Beaumetz, intervint alors : « il n'y a plus de M. de Nolhac qui tienne, vous aurez Isabey » (J. Ajalbert, Dix années à Malmaison, p. 209). GRANGER Catherine, L'Empereur et les Arts : la liste civile de Napoléon III, Paris, Librairie Droz, 2005, p 401-405, p. 710). La double numérotation s'explique par le fait que l'oeuvre a été déposée par le musée du Louvre au musée de Versailles en avril 1881 et sous-déposée au musée de Malmaison en 1909.
Dernière provenance : Napoléon III
Mode d'acquisition : autres
Année d'acquisition : 1879


COMMENTAIRE :
Bonaparte, en habit de général, la main droite passée dans le gilet, se promène dans une allée du parc. A droite, se profile le pavillon d'angle du château. - Arrêté du 17 juillet 1909 (CARAN/ F21 4492) + arrêté du 13 mai 1971 (Archives Sdmf) mentionnent l'oeuvre comme faisant partie des collections de Versailles. - Inventaire DAG : "Versailles" (barré) et « Déposé à la Malmaison en 1909 » (souligné). Puis dans Observations : " Ce dessin provenant de la liste civile de Napoléon III à été attribué au Louvre en vertu d'un jugement du Tribunal de la Seine en date du 12 février 1879. Mis en dépôt au musée du château de Malmaison en 1909". - Pougetoux Alain, La collection de peintures de l'impératrice Joséphine, Notes et documents des musées de France n°37, Paris, Réunion des Musées Nationaux, 2003, p. 141-142, n° 243. "Salon de l'an X (1802), n° 913 (3è supplément du catalogue); Legs de madame Salvage de Faverolles à Napoléon III, 1854; Exposition Malmaison, 1867 (Lescure, 1867, p. 282) Restitué aux héritiers de Napoléon III, 1881 (AMN, Z 15a, 1880, 29 mai) provenant du Louvre" - Granger Catherine, L'Empereur et les Arts : la liste civile de Napoléon III, Paris, Librairie Droz, 2005, p 710. Historique : "Légué à Napoléon III par Madame Salvage de Faverolles. Exposé à Malmaison en 1867 (Lescure, n° 148), il en fut rapporté après la révolution et placé au Louvre. Figure dans liste de Reiset des oeuvres du domaine privé présentant un intérêt historique ou artistique, dressée à la demande de la commission de la dotation mobilière en 1873. Inv. RF 1870-1065. Dépôt du département des arts graphiques du musée du Louvre au musée de Versailles (inv. MV. 6358), puis au musée de Malmaison (inv. MM. 40.47.9725)"

INDEX :
Collections : Napoléon III
Lieux : Malmaison
Personnes : Napoléon Ier, Napoléon Bonaparte
Sujets : portrait
Techniques : crayon noir - estompe - rehauts de blanc

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 19, p. 90