Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 27/09/2006 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BONASONE Giulio di Antonio


Ecole bolonaise

Bacchanale avec Silène ivre sur son âne

1548

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 595, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
HDLS178

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BONASONE Giulio di Antonio

TECHNIQUES :
Plume et encre brune. Annotation ou inscription, en bas au centre à la plume et à l'encre brune: 'bacho et festa (plusieurs mots raturés) .7. de mazio 1548'. Angle supérieur gauche déchiré et complété. Doublé.
H. 00,253m ; L. 00,208m

HISTORIQUE :
Annotation sur le montage du XIXe siècle, au recto à la plume: 'Incidebat fin dal 1544'; au verso à la mine de plomb: 'Bonasone (Giulio) Bolognese. Incisor. fin dal 1544. - Malvasia'. A. -Ch. -H. His de La Salle (L. 1333) ; Etats des dessins... His de La Salle..., n°178 (G. Bonasone) - Don en 1878.
Dernière provenance : His de la Salle, Aimé-Charles-Horace
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1878


COMMENTAIRE :
Inventorié dès le XIXe siècle sous le nom de Giulio Bonasone, ce dessin ne correspond à aucune des estampes connues de ce graveur bolonais. Cependant, selon M. Faietti (in cat. exp. Un siècle de dessin à Bologne 1480-1580 : De la Renaissance à la réforme tridentine, Paris, Musée du Louvre, 2001, n° 31 ; Eadem, in cat. exp. Il Cinquecento a Bologna - Disegni dal Louvre e dipinti a confronto, Bologne, Pinacoteca Nazionale, 2002, n° 49) son attribution et sa date ('7. de mazio 1548') ne doivent pas être remises en question 'dans la mesure où il offre à la fois des affinités morphologiques et stylistiques avec des gravures sûres de Giulio. Quelques exemples : le nu féminin en torsion, au premier plan à gauche dans le dessin, évoque la nymphe, également à gauche, dans les 'Trois Nymphes et deux satyres au bain' (Bartsch, XV, p. 156 [à lire 137] n° 97) ; le visage de Bacchus, sous les effets du vin, s'apparente étroitement à celui de la femme, accablée par la souffrance, qui invoque l'aide de Lucine durant l'enfantement dans l'une des gravures appartenant à la suite des 'Amori Sdegni et Gielosie di Giunone' (Bartsch, XV, p. 146 n° 129)...'. La mention de son sujet, ' bacho et festa... ', n'est qu'en partie lisible. Voir aussi : M. Faietti, in cat. exp. Un siècle de dessin à Bologne..., cit., p. 85 ; Eadem, in cat. exp. Il Cinquecento a Bologna..., cit., p. 157.

INDEX :
Collections : His de la Salle, Aimé-Charles-Horace
Personnes : Bacchus - Silène - Junon+ - Lucine+
Sujets : bacchanale - MYTHOLOGIES - Animal, âne - Silène ivre
Techniques : encre brune - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 19, p. 51