Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/07/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BANDINELLI Baccio


Ecole florentine

La Résurrection de Lazare

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 100, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII277
MA273

Numéros de catalogue :
Inventaire italien, t. IX FV41

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BANDINELLI Baccio

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun sur papier lavé de beige. Traits d'encadrement à la plume et encre brune.
H. 00,400m ; L. 00,560m

HISTORIQUE :
E. Jabach ; dessin d'ordonnance ayant perdu son montage à bande dorée ; Inventaire Jabach : Ecole de Florence, n° 83 (Bandinelli) - acquis pour le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J.-Ch Garnier d'Isle (L.2961, au recto) ; marques de la Commission du Museum (L.1899) et du Conservatoire (L.2207).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin probablement issu de l'ensemble des dessins dits d'ordonnance collés et dorés de la collection d'Everhard Jabach acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin ne présente aucun des signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement des dessins Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. Sa présence dans les collections royales à la date de 1752 est attestée par le paraphe de Jean-Charles Garnier d'Isle, contrôleur des Bâtiments du roi, apposé lors du récolement effectué en 1752 [L. 2961]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage telles qu'on peut les restituer sont en accord avec la description donnée par l'une des notices de l'inventaire établi par Jabach en 1671. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Minute. Paris, Archives nationales, O1 1967. Invantaire de 517 desseins d'ordonnances escole florentinne : 83 Un saint Jean qui presse ou il y a grand nombre de figure entiere a la plume et lavé sur de papier gris de 1 pied 11 pouce de long sur 1 pied 5 1/2 pouce de haut dudit [de Baccio Bandinello]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.1, p.38, chap. : Ecole florentine, suite du carton 2. (...) Num¿ro : 273. Nom du ma¿tre : Idem [[ Bandinelli Baccio ]]. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 16. D¿signation des sujets : La résurrection de Lazare. Dessin à la plume et cartonné, et exposé en 1811 sous le n° 13 mention d'exposition barrée au crayon [16] [[au crayon]] Dimensions : H. 40,5 x L. 57cm. Origine : Collection ancienne.Prix de l'estimation de l'objet : 1000francs. Emplacement actuel : Galerie d'Apollon [ Rentré mot barré ] [[au crayon]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sous le n° Morel d'Arleux]]. Cote : 1DD33

COMMENTAIRE :
On a vu tour à tour dans ce dessin la représentation d'une prédication de saint Jean (Everhard Jabach, Inv. ms), de la Résurrection de Lazare (Morel d'Arleux, Inv. ms), du Jugement de Salomon (C. Monbeig Goguel, 'Maestri Toscani del Cinquecento : Michelangelo, Sansovino, Bandinelli, Jacone, Montorsoli, Salviati, Vasari, Dosio, Pierino da Vinci, Giambologna', « Biblioteca dei Disegni » ; vol. XXII, Florence, 1979, sous n° 10a) ou de Lysias condamnant saints Côme et Damien à la mort (R. B. Ward, « Baccio Bandinelli as a draughtsman », thèse de l'université de Londres, 1982, n° 328). Cette dernière interprétation a le mérite de prendre en compte le fait que, par son format (à quelques centimètres près) et sa technique, la feuille semble pratiquement être le pendant du dessin du 'Martyre de saint Laurent' (Louvre, INV 99) et il est certain que Bandinelli, entre 1525 et 1527, avait prévu de peindre le martyre des saints Côme et Damien en vis-à-vis de celui de saint Laurent sur les murs latéraux de la chapelle d'axe de San Lorenzo à Florence (G. Vasari, 'Le vite de' più eccellenti pittori scultori e architettori, nelle redazioni del 1550 e 1568', éd. par R. Bettarini et P. Barocchi, 6 vol., Florence, 1966-1987, vol. V (1984), p. 247). Les fresques n'ont pas été réalisées et l'hypothèse est aujourd'hui invérifiable. Elle est en fait fragile : dans le dessin, aucune des figures n'a des vêtements de médecins comme devraient en porter Côme et Damien, les femmes occupent une place inattendue dans ce sujet, et le personnage central exerçant l'autorité ressemble autant à un apôtre ou au Christ qu'à un proconsul païen. En raison de cela, il ne semble pas impossible de revenir à la première lecture du sujet - la Résurrection de Lazare telle que la raconte l'Évangile selon saint Jean (XI, 17-43) - avec Marie et Marthe au pied du Christ, les Juifs assemblés auprès d'elles dans l'affliction (à droite et à gauche), Lazare sorti de son sépulcre (au premier plan), encore pris dans son suaire et revenant à la vie alors que la puanteur du cadavre incommode les personnages les plus proches de lui. Il est simplement singulier que Bandinelli ait situé la scène dans une architecture dont l'escalier à double mouvement renversé, concave et convexe, trouve son modèle dans celui réalisé par Bramante dans la cour du Belvedere du Vatican. Voir D. Cordellier, dans 'Baccio Bandinelli' (Cabinet des dessins), par C. van Tuyll et al., Milan, 2008, n° 16. Voir aussi: F. Viatte, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins italiens, IX : 'Baccio Bandinelli, dessins, sculptures, peinture', par F. Viatte et M. Bormand (pour les sculptures), V. Delieuvin (pour la peinture), avec la collaboration de V. Goarin, Paris, 2011, n° 41. .

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi - Cabinet du Roi, dessins remontés - Isle, J. Ch. Garnier d'
Lieux : Rome, Vatican, Cortile del Belvedere, oeuvre en rapport, Florence, San Lorenzo, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport
Personnes : Marthe, sainte - Salomon - Lazare, saint - Lysias - Jésus-Christ - Vierge Marie - Jean, saint - Côme, saint - Damien, saint - Laurent, saint+ - Bramante, Donato di Angelo+
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Jugement de Salomon - Condamnation d'un saint au martyre - Prédication de saint Jean l'Evangéliste - Résurrection de Lazare - Lysias condamnant saints Côme et Damien à mort
Techniques : encre brune - lavis brun - plume - papier lavé de beige

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 1, p. 17