Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 03/11/2015 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

JAQUOTOT Marie Victoire


Ecole française

La Vierge de Foligno

1827

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 378, Recto

LOCALISATION :
dépôt Sèvres, Musée de la céramique (Cité de la Céramique)

ATTRIBUTION ACTUELLE :
JAQUOTOT Marie Victoire
Inspiré par SANTI Raffaello

TECHNIQUES :
Peinture sur porcelaine dure. Signé en noir, en bas, à gauche, sous le pied droit de la Vierge : "VJ". Signé, daté, au revers, à la peinture rouge : 'Victoire Jaquotot / d'après Raphaël / Paris 1827.' - 23 850 (imprimé sur une étiquette International Art Transport collée, au revers, en haut de la plaque métallique : "Artiste : VICTOIRE JACQUOTOT N/Réf. 23 850/ RAPHAEL Titre : VIERGE DE FOLIGNO 65x68 cm Prêteur : MUSEE DE SEVRES"). - 85 (manuscrit à l'encre noire sur une gommette verte collée sur l'étiquette International Art Transport). - 58 (manuscrit au crayon de papier, au revers, au centre de la plaque métallique). - Z9 (entouré, manuscrit au crayon de papier, au revers, au centre de la plaque métallique, sous "58"). - "L vJ" (manuscrit à l'encre noire sur un morceau d'étiquette blanche collée, au revers, en bas à gauche, sur le cadre en bois). Au revers, diverses inscriptions (cf. détail des étiquettes) et présence de nombreuses croix : 1 croix au crayon de papier (de la même main que "58" et "Z9") au centre de la plaque métallique ; 1 croix à la craie blanche en haut, au centre, sur le cadre en bois ; plusieurs croix manuscrites à l'encre rouge sur le cadre en bois, et plusieurs autres croix gravées dans le bois, autour de la plaque métallique. Un "O" manuscrit à l'encre noire est également visible à gauche, au-dessus de la plaque métallique. L'encadrement : 1er cadre, intérieur, métallique en tondo orné de feuilles et fleurs, dont les boutons sont formés par des clous dorés. 2nd cadre rectangulaire en bois doré à écoinçons. Les écoinçons sont ornés de rinceaux feuillagés se terminant par une palmette à chaque angle. La large bordure extérieure est décorée de pampres de vigne. Dimensions : avec cadre métallique : Diam. 0,46 m. Avec cadre en bois : H. 0,68 m ; La. 0,68 m ; Pr. 0,065 m Peint sur un cartel cloué au montant supérieur du cadre : "Légué par Mr. Comeiras (1875)". Sous celui-ci, un autre cartel octogonal, cloué au montant du cadre : "1858", à quoi correspond cette date ?.
Forme : ronde
H. 00,400m ; L. 00,400m

HISTORIQUE :
Arrêté de dépôt non retrouvé, note manuscrite dans la colonne Observations de l'inventaire, tome 15, p. 35 : léguée par Mr Comairas, décembre 1875 ; et déposée : à la Manufacture de Sèvres le 22 mai 1924. L'oeuvre n'est pas exposée en salle mais dans le "Bureau de M. Reiss" puis "Combles-salle d'entrée - Côté Nord". Transporté au Louvre en 1942 (probablement par mesure de protection contre les bombardements dont la Manufacture a souffert pendant la guerre), puis replacé à Sèvres en 1948. Vu aux récolements de 1991 et de 1999. Vu au récolement du 23 juin 2011, le cadre n'a pas pu être retiré, les extrémités de la plaque de porcelaine comme son revers n'ont donc pas pu être vus (Service du Récolement des Dépôts Antiques et des arts de l'Islam, Musée du Louvre).
Dernière provenance : Comairas, Philippe
Mode d'acquisition : legs
Année d'acquisition : 1875


COMMENTAIRE :
Copie de la partie supérieure de La Vierge de Foligno (ou Vierge au donateur ou La Vierge à l'Enfant avec les saints Jean-Baptiste, Jérôme et le donateur Sigismondo de' Conti) de Raphaël, peint, en 1511-1512, à tempera sur bois et transposé sur toile en 1802 (Musées du Vatican, Pinacothèque, Inv. 40329). Nulle part mention n'est faite de ce tableau, ni dans les archives de Sèvres, ni dans les notices des Expositions des Manufactures royales. La présence du mot 'Paris' dans l'inscription tracée au revers de cette plaque - plaque qui semble bien sortie, tout comme les couleurs, des ateliers de la Manufacture - pourrait laisser entendre qu'il s'agit d'un travail exécuté à l'extérieur, en l'occurence dans l'atelier-école parisien, pour le compte de l'artiste. (...) Cette copie ne reproduit que la partie supérieure de l'original, à la différence de l'exemplaire qu'Abraham Constantin peindra devant le modèle quelques années plus tard (1836). A l'époque, les artistes étaient encore tenus par les dimensions limitées des plaques dont ils pouvaient disposer (THUILLIER, Jacques ; VASSELIN, Martine ; CUZIN, Jean-Pierre. Raphaël et l'art français, Exposition, Paris, GNGP, 15 novembre 1983 -13 février 1984. Paris, RMN, 1983, p. 260, n° 388, ill. 37). Lire aussi LAJOIX Anne. Marie-Victoire Jaquotot, 1772-1855, Peintre sur porcelaine. Paris, Société de l'Histoire de l'Art français Paris, 2006, notice PS 190, p. 139-140, repr.

INDEX :
Collections : Comairas, Philippe
Lieux : Paris+
Personnes : Vierge Marie - Jésus Enfant - Constantin, Abraham+
Sujets : Vierge à l'Enfant - Santi, Raffaello, Madone de Foligno
Techniques : porcelaine - miniature sur porcelaine

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 19, p. 35