Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 28/05/2015 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

MAITRE DES RONDS DE COBOURG


Ecole allemande

La Vierge, debout sur une console, portant l'Enfant

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 20684, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII27850
MA12628

Numéros de catalogue :
Allemands A397

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
MAITRE DES RONDS DE COBOURG

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME FLAMAND XVè s
Annotation ancienne
WEYDEN Rogier van der
Amateur A

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, papier lavé de sanguine. Inscriptions sur la papier de doublage, à la plume et encre brune : "rogier", sur le papier de fond, à la plume et encre brune : "Rogier van der Weyde de / Bruxelles", sur le montage XIXe : ECOLE FLAMANDE XVe SIECLE, au verso du montage, au crayon en haut à gauche : "Maître de Cobourg (des draperies)". Numéroté sur la feuille de montage, en haut à gauche : "N. 7".
H. 00,267m ; L. 00,167m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1697, chap. : Ecoles diverses, Dessins en paquets. (...) Num¿ro : 12628.Idem [[ Maîtres divers /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 4. D¿signation des sujets : Cent cartons et feuilles, dont quatre cartons à trois dessins, deux à quatre, et seize à deux. 130 [[nombre de dessins qui sont dans chaque paquet]] Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
Attribué à Rogier van der Weyden par l'Amateur A, considéré par la suite comme œuvres flamande du XVe siècle (inscription sur le montage), le dessin est donné à Mathis Nithart (Grünewald) par Naumann en 1935 (p. 56), qui y voit une œuvre annonciatrice de gravures du Maître du Livre de raison (Saint Paul, L. 40, Sainte Barbe, L. 46 et sainte Catherine, L 47) et des douze apôtres du Maître des ronds de Cobourg (Cobourg, Kunstsammlungen der Veste Cobourg, Z 118 et Z 119). Classée parmi les œuvres de ce maître par Winkler (1930, p. 152) et Demonts (1938, n° 397), la feuille est rejetée par Roth (1988, n° 177) à cause de l'intérêt manifeste du dessinateur pour les plis à bec, la façon dont ils se cassent sur le sol, l'utilisation de hachures croisées régulières et fines et de hachures nerveuses en zig-zag, étrangères au style du Maître des ronds de Cobourg. Il la rapproche d'une Maria Lactans (Kunstsammlung der Veste Cobourg, Z 206), également rejetée du corpus de l'artiste, mais d'une autre main que celle de cette Vierge à l'Enfant. Le dessin est vraisemblablement une copie ou variante d'après une sculpture ou une peinture en grisaille. Bibl. : Louis Demonts, "Musée du Louvre, Inventaire général des Dessins des écoles du Nord , Ecoles allemande et suisse, t. II, première période, maîtres nés avant 1550, R-Z et anonymes et deuxième période, maîtres nés après 1550", 1938, n° 397 ; HansHeinrich Naumann, "Le premier élève de Martin Schongauer: Mathis Nithart", dans Archives alsaciennes d'histoire de l'art, 1935, p. 56 ; Michael Roth, Die Zeichnungen des Meisters der Coburger Rundblätter, Berlin, 1988 (thèse non publiée), n° 177, p. 383-384 ; Friedrich Winkler, "Skizzenbücher eines unbekannten rheinischen Meisters um 1500", Wallraf-Richartz-Jahrbuch, 1930, vol. 7, p. 152.

INDEX :
Collections : Amateur A (Lugt) - Saint-Morys
Lieux : Coburg, Kunstsammlungen der Veste Coburg, oeuvre en rapport
Personnes : Jésus-Christ - Vierge Marie
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Vierge à l'Enfant
Techniques : encre brune - papier lavé de sanguine - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 8, p. 402