Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 10/12/2009 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
école de

WEYDEN Rogier van der


Ecole des anciens Pays-Bas

Triptyque de saint Eloi

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 20654, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII8322
MA7810

Numéros de catalogue :
Primitifs des Pays-Bas P17

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
école de WEYDEN Rogier van der

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME FLAMAND XVè s

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
WEYDEN Rogier van der
S. Bück, 1935
école de WEYDEN Rogier van der
A. E. Popham, 1932
Atelier de WEYDEN Rogier van der
P. Wescher, 2001
STOCKT Vranck van der

TECHNIQUES :
Ébauche à la mine de plomb, plume et lavis d'encre brune et noire sur papier blanc rosé
H. 00,250m ; L. 00,385m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.6, p.996, chap. : Ecole allemande, Carton 80. (...) Num¿ro : 7810.Idem [[ Vieux maîtres inconnus /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 8. D¿signation des sujets : Sur le même feuille trois compositions qui ne font qu'un seul dessin à la plume et lavé : l'ordination d'un évêque, Jesus sur la croix, un évêque chez un maréchal-ferrant. Dimensions : H. 25 x L. 39cm. Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis au Musée pour être relié] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD38 Note relative ¿ la saisie informatique : Observations : la mention de remise au musée, précisée dans la notice n ° 7700, concernerait les notices n° 7700 à 7999..

COMMENTAIRE :
On peut voir sur le panneau central le Christ en croix entre saint Jean debout et sainte Madeleine agenouillée, la Vierge et deux saintes femmes, sur le volet de gauche, L'ordination de saint Eloi et sur le volet de droite, Le Miracle de saint Eloi. Both de Tauzia y reconnait la main d'un maître flamand de la fin du XVe siècle (L. Both de Tauzia, Musée national du Louvre. Dessins, cartons pastels et miniatures des diverses écoles exposés, depuis 1879, dans les salles du premier étage. Deuxième notice supplémentaire, Paris 1888, nº 2061, p. 111). Popham rapproche le dessin de quelques tableaux de Van der Weyden et des petites figurations peintes sur l'encadrement du retable de la Rédemption du Prado (inv. nº P01888), attribué à Vranck van der Stockt par Hulin de Loo. Il tente d'attribuer l'oeuvre à Van der Stockt mais il lui semble 'une autre main que les dessins des Sept Sacrements du Ashmolean Museum à Oxford (inv. nºs 94-97) généralement considérées comme des oeuvres originales de Van der Stockt (A.E. Popham, 'School of Roger van der Weyden. Design for a Triptych: on the l., St. Eloy enthroned as Bishop of Noyon: in the centre, the Crucifixion: on the r., St. Eloy performing a Miracle - Paris, Louvre [...]', dans: Old Master Drawings, vol. 7 (1932), p. 10). Wescher attribue le dessin à Van der Stockt, ce qui est accepté par Lebeer, Zeman et Koreny (P. Wescher, 'The drawings of Vrancke van der Stoct (the Master of the Cambrai Altar)', dans: Old Master Drawings 13 (1938/9), p. 3-4; L. Lebeer, 'Propos sur les dessins de Roger van der Weyden et Vrancke van der Stockt', dans: Annales de la Société royale d'archéologie de Bruxelles 49 (1956-7), pp. 73-99; G. Zeman et F. Koreny, dans : Dessins de Jan van Eyck a Hieronymus Bosch, ex. cat. Rubenshuis, Anvers 2002, nº 25; F. Koreny, 'Drawings by Vrancke van der Stockt', dans: Master Drawings 41, nº 3 (2003), pp. 269-70, 276, 279) Dans le catalogue de l'exposition 'De Van Eyck à Brueghel' au Musée de l'Orangerie à Paris en 1935-6, le dessin est considéré comme un oeuvre originale de Rogier van der Weyden ('De Van Eyck à Brueghel' [ex. cat. Paris, Musée national de l'Orangerie des Tuileries, 12 novembre 1935 - 7 février 1936], Paris 1935 ), ce qui a été repris plus tard par Châtelet et De Vos en 1999 (A. Châtelet, 'Rogier van der Weyden problèmes de la vie et de l'oeuvre', Strasbourg 1999, p. 78 ; D. de Vos, 'Rogier van der Weyden: the complete Works', New York 1999, pp. 150-1 et n° B19). Néanmoins la plupart des auteurs tiennent le dessin pour une oeuvre de l'école de Rogier van der Weyden' (L. Lebeer, dans : 'Bruxelles au XVe siècle', Bruxelles 1953, pp. 197-8 (l'attribue à l'auteur des Sacrements d'Oxford, mais pas nécessairement à Vranck van der Stockt ; M. Davies, 'M. Rogier van der Weyden's Magdalen Reading', in : Miscellanea Prof. Dr. D. Roggen, Anvers 1957, pp. 77-89 ; F. Lugt, 'Inventaire général des dessins des écoles du Nord : maîtres des anciens Pays-Bas nés avant 1550', Paris 1968, nº 17, p. 10 ; M. Sonkes, 'Dessins du XVe siècle : groupe de Van der Weyden', Bruxelles 1969, nº D23, pp. 105, 212-14, 272, 28 ; K.G. Boon, 'Drawings from the Roger van der Weyden circle', dans : Burlington Magazine vol. 113, nº 818 (1971), p. 278 ; L. Duclaux et R. Bacou, 'De Van Eyck à Spranger : dessins des maîtres des anciens Pays-Bas : 46ème exposition du Cabinet des Dessins' [ex. cat. Paris, Musée du Louvre, Cabinet des dessins, 27 janvier - 19 avril 1971], Paris 1971, nº 7; M. Sonkes, 'Les dessins du Maitre de la Redepmtion du Prado, le presumé Vrancke van der Stockt', dans : Revue des Archeologues et des historiens d'art de Louvain vol. 6, 1973, p. 106, note 24 ; J. Bruyn, 'Compte rendu de Sonkes 1969', dans : Oud Holland 88 (1974), p. 167 (l'attribue au Maître de l'Exhumation de saint Hubert) ; M. Comblen-Sonkes, 'Les dessins de Roger van der Weyden et son école', dans : Rogier de le Pasture : peintre officiel de la Ville de Bruxelles : portraitiste de la Cour de Bourgogne, [ex. cat., Bruxelles, Musée communal de Bruxelles, Maison du Roi, 6 octobre - 18 novembre 1979] Centre culturel du Crédit Communal de Belgique, 1979, nº 30, pp. 79, 165-6 ; F. Arquié-Bruley, La collection Saint-Morys au Cabinet des dessins du Musée du Louvre, Paris 1987, II, p. 385 ; C. Harbison, 'The northern altarpiece as a cultural document', dans: P. Humphrey et M. Kemp (ed.), The altarpiece in the Renaissance, Cambridge 1990, p. 53 ; E. Starcky, 'Triptyque de Saint Eloi, fin XVe', dans : Polyptyques : le tableau multiple du Moyen Age au vingtième siècle : [ex. cat. Musée du Louvre, 27 mars - 23 juillet 1990], Paris 1990, nº 12, p. 88 ; L. Gorni, 'Politici antichi e moderni in mostra a Parigi', dans: Arte Christiana LXXVIII, nº 741 (1990), pp. 468-9 ; H. van der Velden, 'Defrocking St. Eloy: Petrus Christus' vocational portrait of a goldsmith', dans: Simiolus 26/4 (1998), pp. 244-5 ; S. Guillot de Suduiraut, 'Sculptures brabançonnes des XVe et XVIe siècles : Bruxelles, Malines, Anvers' [ex. cat. Paris, Musée du Louvre, Cabinet des dessins, 18 mai - 31 août 2001], Paris 2001). Buck donne ce dessin à l'atelier de Van der Weyden (S. Buck, 'Die Niederländischen Zeichnungen des 15. Jahrhunderts im Berliner Kupferstichkabinett : Kritischer Katalog', Berlin 2001, p. 100, note 18). B. Fransen reprend l'attribution à l'atelier de Rogier van der Weyden. En effet, les sources d'inspiration de l'artiste sont tellement variées qu'il semble que nous soyons en présence de l'un des proches de Rogier. Il est même probable que ce soit un dessin de présentation pour approbation du maître. D'autre part, le rendu des ombres et le tomber de certains vêtements conduisent à penser qu'il s'agit ici d'un modèle pour un retable sculpté, tel celui de l'église St Amand à Roisin. Bien que le dessin du Louvre n'ait pas été conçu pour Roisin, la parenté des deux oeuvres atteste la connaissance de cette feuille dans le milieu des sculpteurs du Hainaut de la première moitié du 15e siècle. (B. Fransen in cat. d'exp. "Rogier van der Weyden,1400-1464, master of passions", Louvain, 2009, n° 51 et p. 419-420)

INDEX :
Collections : Saint-Morys
Lieux : Madrid, Museo del Prado, oeuvre en rapport
Personnes : Marie Madeleine, sainte - Eloi, saint - Jésus-Christ - Vierge Marie - Jean l'Evangéliste, saint - Sainte Femme
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Christ en Croix avec des saints - Ordination de saint Eloi - Miracle de saint Eloi
Techniques : encre noire - encre brune - lavis gris - pinceau - mine de plomb - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 8, p. 397