Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/07/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

RUBENS Peter Paulus


Ecole flamande

Le roi Minos jugeant les morts

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 20262, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII9251
MA8723

Numéros de catalogue :
Flamands F1068

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
RUBENS Peter Paulus
Inspiré par PRIMATICCIO Francesco

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
THULDEN Theodoor van
A.-M. Logan, 1979
Attribué à RUBENS Peter Paulus
Frits Lugt, 1959

TECHNIQUES :
Lavis brun, aquarelle, repris à l'huile sur papier. Dessin restauré
H. 00,407m ; L. 00,534m

HISTORIQUE :
E. Jabach (L. 2959) ; Inventaire Jabach, V, n° 182 (Rubens) - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe des dessins remontés (L.2961).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin probablement issu de l'ensemble des dessins dits d'ordonnance collés et dorés de la collection d'Everhard Jabach acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin ne présente aucun des signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement des dessins Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. Sa présence dans les collections royales à la date de 1752 est attestée par le paraphe de Jean-Charles Garnier d'Isle, contrôleur des Bâtiments du roi, apposé lors du récolement effectué en 1752 [L. 2961]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage telles qu'on peut les restituer sont en accord avec la description donnée par l'une des notices de l'inventaire établi par Jabach en 1671. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Minute. Paris, Archives nationales, O1 1967. Inventaire des escoles d'Allemagne et Flandre contenant 309 dessins : 182 Un roy dans son tronne avec plusieurs figures entiere pient et colloré sur de papier gris de 2 pied de long sur un pied 6 1/2 pouce de haut dudit [de P. P. Rubens]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.6, p.1108, chap. : Ecole flamande, Carton 89. (...) Num¿ro : 8723. Nom du ma¿tre : Idem [[ Rubens, Pierre Paul ]]. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 14. D¿signation des sujets : Pluton sur son thrône, juge les âmes qui lui sont présentées par Mercure. Esquisse peinte d'après le Primatice, exécuté à Fontainebleau. Elle a été exposée en l'an dix sous le n° 370. mention d'exposition barrée au crayon Dimensions : H. 41,5 x L. 55cm. Origine : Collection ancienne. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sous le n° Morel d'Arleux]] [[signe en forme de croix / au crayon / à gauche du n° Morel d'Arleux]]. Cote : 1DD38

COMMENTAIRE :
Copie d'après une des scène peintes par Primatice dans la Galerie d'Ulysse, au château de Fontainebleau, décrites par L. Dimier ('Le Primatice ...', Paris, 1900, p. 477). L'attribution à Rubens a été acceptée avec reserve par F. Lugt (cat. exp. Dessins de Pierre-Paul Rubens, Paris, Musée du Louvre, 1959, n° 33). Selon J. Foucart (cat. exp. L'Ecole de Fontainbleau, Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 1972-1973, n° 217) il s'agit d'une copie réalisée par Rubens vers 1630 avec variantes par rapport à la gravure correspondante de Van Thulden (Paris, BNF, Pl. 24). A.-M. Logan, ('Rewiews. Rubens Exibitions' in Master Darwings, 1979, vol. 16 n° 4, p. 434-435) suggère l'attribution à Van Thulden même. Selon J. Wood (cat. exp. Rubens : Drawings on Italy, Edimbourg, National Gallery Scotland, 2002, n° 63) ce dessin aurait pu être réalisé par Rubens d'après une copie de la fresque exécutée par Abraham van Diepenbeeck sur une feuille aujourd'hui à Vienne (Graphische Sammlung Albertina, Inv. n° 8947). Le sujet est tiré de l'Odyssée (chant XI, vers 567-569) où Minos, juge des Enfers, est entouré de vingt-trois trépassés, dont sa fille Ariane. Ici, Rubens n'a transcrit que la partie centrale de la composition de Primatice. Ce n'est que de retour à Anvers qu'il exécuta cette feuille, la technique au pinceau dans des tons pastel se rapprochant en effet des esquisses à l'huile peintes par l'artiste dans les années 1630. (O. Savatier in cat. d'exp. 'Un Allemand à la cour de Louis XIV. De Dürer à Van Dyck, la collection nordique d'Everhard Jabach', Paris, musée du Louvre, 2013, n° 45)

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Fontainebleau, château, Galerie d'Ulysse, oeuvre en rapport, Vienne, Albertina, Graphische Sammlung, oeuvre en rapport
Personnes : Mercure - Ariane - Pluton - Cerbère - Minos - van Diepenbeeck, Abraham+
Sujets : MYTHOLOGIES - Homère, Odyssée - Pluton jugeant les âmes qui lui sont présentées par Mercure - Minos jugeant les âmes
Techniques : huile - lavis brun - aquarelle

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 8, p. 328