Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/07/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Copie d'après

CALDARA Polidoro


Ecole lombarde

Histoire de Niobé : groupe de figures avec un prêtre

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 20245, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII1739
MA1671

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Copie d'après CALDARA Polidoro
A. Marabottini
Retouché par RUBENS Peter Paulus

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
RUBENS Peter Paulus
F. Reiset (Inv. ms)
FRANCO Battista
E. Jabach (Inv. ms)
CALDARA Polidoro
Morel d'Arleux (Inv. ms)

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
RUBENS Peter Paulus
B. Davidson (note ms)

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, rehauts de blanc, sur papier lavé beige. Petites retouches à l'huile. Collé en plein.
H. 00,165m ; L. 00,242m

HISTORIQUE :
E. Jabach (L. 2959) ; montage à bande dorée des dessins d'ordonnance ; Inventaire Jabach, II, n° 556 (B. Franco) - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach, acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Mise au net. Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrit français 869 Desseins d'ordonnances de l'escolle de Raphaël : 556 Une jeune fille montrant une idole à un vieillard où il y a plusieurs autres figures entieres à la plume lavé et rehaussé sur du papier gris de 12 pouces de long sur 9 pouces de hault dudit [de Simoleo [Semolei]]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.2, p.223, chap. : Ecole romaine, carton 13. (...) Num¿ro : 1671. Nom du ma¿tre : Idem [[ Polidoro da Caravaggio /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 30. D¿signation des sujets : Une jeune fille aîdée de son père, présente une statue à un vieillard. Dessin à la plume, lavé et rehaussé de blanc. Dimensions : H. 16,5 x L. 24,5cm. Origine : Collection ancienne.Prix de l'estimation de l'objet : 2francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis le 27 décembre 1828 pour être relié] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD34

COMMENTAIRE :
Attribué à Battista Franco par Everhard Jabach, ce dessin a été rangé parmi les feuilles de Polidoro da Caravaggio par Morel d'Arleux (Inv. ms), classé à Rubens ('d'après différents maîtres') par F. Reiset (Inv. ms) et reclassé à Polidoro (Inv. ms du Cabinet des Dessins). C. Pericoli Ridolfini (cat. exp. Le case romane con facciate graffite e dipinte, Rome, Palazzo Braschi, Rome, 1960, p. 40) y a vu une étude de l'artiste pour la frise de Niobe peinte à fresque sur la façade de Palazzo Milesi, à Rome. Comme l'a affirmé A. Marabottini ('Polidoro da Caravaggio', 2 vol., Rome, 1969, I, p. 368), le dessin est en réalité une copie anonyme d'après cette décoration. Selon B. Davidson (note ms au verso du montage) l'auteur de la copie serait Rubens, avis partagé par J. A. Gere (note ms, 1964), Hofstede (note ms) et L. Ravelli ('Polidoro Caldara da Caravaggio. I. Disegni di Polidoro. II. Copie da Polidoro', Bergame, 1978, n° 721, p. 388, repr. p. 392). Selon J. Wood (cat. exp. Rubens: Drawings on Italy, Edimbourg, National Gallery of Scotland, 2002; Nottingham, Djanogly Art Gallery 2002, n° 31), il s'agit d'une copie d'après la frise de Polidoro retouchée par le maître flamand. Voir aussi P. Leone De Castris, 'Polidoro da Caravaggio : l'opera completa', Naples, 2001, sous n° 18, p. 498, qui a répertorié toutes les copies dessinées connues d'après la façade du palais.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Rome, Palazzo Milesi, oeuvre en rapport, Londres, Courtauld Institute, oeuvre en rapport
Personnes : Niobé
Sujets : MYTHOLOGIES - Histoire de Niobé
Techniques : encre brune - lavis brun - rehauts de blanc - retouches à l'huile - plume - papier lavé de beige

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 8, p. 325