Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/07/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

RUBENS Peter Paulus


Ecole flamande

Moïse recevant les Tables de la Loi et les montrant aux Israélites

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 20240, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII1602
MA1543

Numéros de catalogue :
Flamands F1037

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
RUBENS Peter Paulus
F. Reiset (Inv. ms)
Inspiré par CALDARA Polidoro

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
SANTI Raffaello
Morel d'Arleux (Inv. ms)
RUBENS Peter Paulus
E. Jabach (Inv. ms)

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
CALDARA Polidoro
L. Ravelli, 1978

TECHNIQUES :
Sanguine, traces de pierre noire, rehauts à l'huile. Doublé.
H. 00,223m ; L. 00,362m

HISTORIQUE :
E. Jabach (L. 2959) ; Inventaire Jabach, V, n° 177 (Rubens) - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe des dessins remontés (L.2961).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin probablement issu de l'ensemble des dessins dits d'ordonnance collés et dorés de la collection d'Everhard Jabach acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin ne présente aucun des signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement des dessins Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. Sa présence dans les collections royales à la date de 1752 est attestée par le paraphe de Jean-Charles Garnier d'Isle, contrôleur des Bâtiments du roi, apposé lors du récolement effectué en 1752 [L. 2961]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage telles qu'on peut les restituer sont en accord avec la description donnée par l'une des notices de l'inventaire établi par Jabach en 1671. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Minute. Paris, Archives nationales, O1 1967. Inventaire des escoles d'Allemagne et Flandre contenant 309 dessins : 177 Un dessein ou il y a Moyse qui recoit le table pour donner au peuples ou il y a plusieurs figures entiere sur de papier blan a la sangine de 16 pouce de long sur 11 pouce de haut de P. P. Rubens
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.2, p.206, chap. : Ecole romaine, carton 12 bis. (...) Num¿ro : 1543. Nom du ma¿tre : Idem [[ Rafaelle Sanzio /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 144. D¿signation des sujets : Dieu donne les tables de la Loi à Moïse, qui les montre au peuple. Dessin à la sanguine. Dimensions : H. 22,5 x L. 36,5cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 1francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis le 27 décembre 1828 pour être relié] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD34

COMMENTAIRE :
Rangé parmi les originaux de Raphaël par Morel d'Arleux (Inv. ms), ce dessin a été classé à Peter Paulus Rubens par F. Reiset (Inv. ms) qui a repris l'ancienne attribution de la feuille à l'artiste flamand faite par Everhard Jabach (Inv. ms). Le dessin reprend sans doute une composition de Raphaël, peut-être une peinture monochrome, disparue, du soubassement de la Chambre d'Héliodore connue par une gravure de Pietro Santi Bartoli (D. Cordellier, B. Py, 'Musée du Louvre, Musée d'Orsay, Département des Arts graphiques, Inventaire général des Dessins Italiens, V : Raphaël, son atelier, ses copistes', II vol., Paris, 1992, vol. 1, n° 360). Selon L. Ravelli ('Polidoro Caldara da Caravaggio. I. Disegni di Polidoro. II. Copie da Polidoro', Bergame, 1978, p. 133 n° 82), il pourrait s'agir d'un dessin de Polidoro retouché à l'huile par Rubens. Certains rapprochements du dessin de deux autres feuilles de l'artiste à Florence (Gabinetto Disegni e Stampe degli Uffizi, inv 20958F ; Ibidem, p. 133-134 n° 83) et à Londres (british Museum, inv. 1945-4-13-213) confirmerait, selon lui, cette hypothèse. Voir aussi : Musée du Louvre, Inventaire général des dessins des Ecoles du Nord, publié sous les auspices du cabinet de Dessins, 'Ecole Flamande', par F. Lugt, Paris, 1949, tome II, n° 1037 : Rubens (d'après Raphaël ?).

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Londres, British Museum, oeuvre en rapport, Rome, Vatican, Chambre d'Héliodore, oeuvre en rapport, Florence, Galleria degli Uffizi, oeuvre en rapport
Personnes : Santi Bartoli, Pietro+ - Moïse
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Moïse recevant les Tables de la Loi - Moïse montrant les Tables de la Loi
Techniques : huile - pierre noire - sanguine

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 8, p. 325