Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 09/09/2013 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

ORLEY Barend van


Ecole des anciens Pays-Bas

Paysage boisé, avec un seigneur surprenant un couple

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 20147, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII8992
MA8485

Numéros de catalogue :
Primitifs des Pays-Bas P176

LOCALISATION :
Grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
ORLEY Barend van

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
BORREMAN François
S. Schneebalg-Perelmans, 1982
Suite de ORLEY Barend van
Balis A, 1993

TECHNIQUES :
H. 00,315m ; L. 00,453m

HISTORIQUE :
Dernière provenance : Mariette, Pierre-Jean
Mode d'acquisition : Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1775

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.6, p.1079, chap. : Ecole flamande, Carton 87. (...) Num¿ro : 8485. Nom du ma¿tre : Orlay, Bernard Van. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 1er. D¿signation des sujets : Un jaloux surprend une femme avec son amant. Dessin à la plume, lavé et rehaussé de blanc. Il a été exposé en l'an dix sous le n° 349, et en 1811, sous le n° 474. mention d'exposition barrée au crayon Dimensions : [H. 32 x L. 46 cm] [[à l'encre]]. Origine : Collections ancienne et de Mariette. Emplacement actuel : Galerie d'Apollon. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sous le n° Morel d'Arleux]]. Cote : 1DD38

COMMENTAIRE :
Ce paysage fait partie d'un ensemble de trois feuilles de dimensions, de techniques et de sujets similaires, toutes conservées au musée du Louvre (inv. 20149, inv. 20148). Ici, Van Orley reprend les principes de composition déployés dans les tentures des 'Chasses dites de Maximilien'. Le degré d'achèvement et le raffinement de son exécution 'en chiaroscuro' nous incitent à y voir un dessin de présentation réalisé par Van Orley pour un commanditaire. Le thème de ce projet de tenture n'a pu être identifié avec précision. Toutefois, une série d'analogie laisse penser qu'il s'agit d'une évocation des différents mois de l'année : le couple d'amoureux se retrouve sur le 'Mois de Mai' des 'Chasses de Maximilien'. (O. Savatier in cat. d'exp. 'Un Allemand à la cour de Louis XIV. De Dürer à Van Dyck, la collection nordique d'Everhard Jabach', Paris, musée du Louvre, 2013, n° 18)

INDEX :
Collections : Crozat, Pierre - Jabach, Everhard - Cabinet du Roi - Mariette, Pierre-Jean
Lieux : Paris, Musée du Louvre, Cabinet des Dessins, oeuvre en rapport
Sujets : Allégorie des Mois
Techniques : encre brune - lavis brun - pierre noire - pinceau - rehauts de blanc - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 8, p. 309