Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 08/08/2022 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Manière de

SCHWARTZ Christoph


Ecole allemande

L'Ascension du Christ

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 19281, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII26016
MA12611

Numéros de catalogue :
Allemands A697

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Manière de SCHWARTZ Christoph

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME ALLEMAND OU FLAMAND XVIIè s

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
SCHWARTZ Christoph
Geissler, Heinrich, 1960

TECHNIQUES :
Plume et encre grise, lavis gris, rehauts de blanc. Inscrit en bas à gauche, d'une écriture contemporaine, "Schwarz".
H. 00,244m ; L. 00,199m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.9, p.1695, chap. : Ecole italienne, Dessins en paquets. (...) Numéro : 12611.Idem [[ Maîtres divers /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 25. Désignation des sujets : Cent cartons et feuilles, dont un carton à trois dessins. 102 [[nombre de dessins qui sont dans chaque paquet]] Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
Classé par Demonts (1938, n° 696) parmi les dessins dans la manière de Schwarz, cette Résurrection est considérée comme une feuille originale de Schwarz par Geissler (1960) et Diefenthaler (2020, p. 336-337), qui le mettent en relation avec la peinture conservée dans les Bayerische Staatsgemäldesammlungen (Munich, inv. Nr. 7327), datée vers 1582. La peinture ne reprend que la partie centrale du Christ entouré d'anges, car elle a été coupée pour être intégrée à la galerie de Schleissheim au XVIIIe siècle. A l'origine, ce devait être une peinture plafonnante, ce que souligne le dessin, qui doit être vu da sotto in su pour le bon rendu des proportions. Le dessin frappe par la juxtaposition de traits fins et fluides et de lavis sombres, inhabituels pour Schwarz, et qui sont rehaussés de blancs. En 1582 et 1583, Schwarz reçoit des sommes importantes pour des oeuvres religieuses et il est possible qu'il ait alors réalisé plusieurs peintures de petit format; cette thèse est soutenue par l'existence de quatre peintures à sujets religieux provenant des Wittelsbach, et le dessin en est la seule esquisse conservée. Elle montre la force d'innovation de Schwarz et sa dépendance de la tradition vénitienne. bibl. - Louis Demonts, Musée du Louvre, Inventaire général des Dessins des école-s du Nord , Ecoles allemande et suisse, t. II, fin de la première période, maîtres nés avant 1550, R-Z et anonymes et deuxième période, maîtres nés après 1550, Paris, 1938, n° 697 - Sandra-Kristin Diefenthaler, Christoph Schwarz. Hofkünstler der Wittelsbacher im konfessionellen Zeitalter, Berlin & Munich, 2020, Z I,26 p. 336-337 - Heinrich Geissler, Christoph Schwarz ca. 1548-1592, diss. Fribourg-en-Brisgau, 1960, p. 65-67, Z I, 23 - Heinrich Geissler, Zeichnung in Deutschland. Deutsche Zeichner 1540-1640, cat. exp. Stuttgart, 1979-1980, vol. 1, p. 138, n° D 10

INDEX :
Collections : Saint-Morys
Lieux : Munich, Bayerische Staatgemäldesammlungen, oeuvre en rapport
Personnes : Jésus-Christ
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Ascension
Techniques : encre (grise) - lavis gris - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 8, p. 154