Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/07/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

CALDARA Polidoro


Ecole lombarde

Mise au Tombeau

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 592, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII552
MA545

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
CALDARA Polidoro
E. Panofsky et J. Gere note ms

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME ITALIEN XVIè s
F. Reiset (Inv. ms)
SANTI Raffaello
E. Jabach
BONACCORSI Piero
Morel d'Arleux (Inv. ms)

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
ATELIER DE RAPHAEL
A. Pattanaro, 2003
école de CALDARA Polidoro
A. Mongan & P. J. Sachs, 1940
Copie d'après CALDARA Polidoro
A. Mongan & P. J. Sachs, 1940
BONACCORSI Piero
L. Ravelli, 1988

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, rehauts de blanc (par Michel II Corneille ?), papier lavé de beige. Annotation à la mine de plomb au verso du montage, en bas au centre : Bonaccorsi pietro, et d'une autre écriture : Perino del vago. Collé en plein.
H. 00,210m ; L. 00,304m

HISTORIQUE :
E. Jabach ; 'dessin d'ordonnance' ayant perdu son montage à bande dorée ; Inventaire Jabach : École de Raphaël, n° 111 (Raphaël) - Acquis pour le Cabinet du roi en 1671 ; paraphe de J.-Ch. Garnier d'Isle (L. 2961) ; marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin probablement issu de l'ensemble des dessins dits d'ordonnance collés et dorés de la collection d'Everhard Jabach acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin ne présente aucun des signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement des dessins Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. Sa présence dans les collections royales à la date de 1752 est attestée par le paraphe de Jean-Charles Garnier d'Isle, contrôleur des Bâtiments du roi, apposé lors du récolement effectué en 1752 [L. 2961]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage telles qu'on peut les restituer sont en accord avec la description donnée par l'une des notices de l'inventaire établi par Jabach en 1671. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Mise au net. Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrit français 869 Desseins d'ordonnances de l'escolle de Raphaël : 111 Un Tobie qu'on ensevelit où il y a plusieurs figures entieres pleurant à la plume lavé et rehaussé sur du papier roux de 14 pouces de long sur 10 pouces 1/2 de hault dudit [Raphael]
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.1, p.71, chap. : Ecole florentine, carton 4. (...) Num¿ro : 545. Nom du ma¿tre : Perino del Vaga. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 4. D¿signation des sujets : Le Christ porté au tombeau. Dessin à la plume, lavé, rehaussé de blanc ; exposé en l'an cinq sous le n° 152 en l'an dix sous le n° 204, et en 1811 sous le n° 266. mention d'exposition barrée au crayon [43] [[au crayon / sous la mention d'exposition barrée]] Dimensions : H. 21 x L. 30cm. Origine : Collection ancienne.Prix de l'estimation de l'objet : 800francs. Emplacement actuel : Galerie d'Apollon. Signe de recollement : [4 Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sous le n° Morel d'Arleux]]. Cote : 1DD33

COMMENTAIRE :
Ce dessin représente sans doute l'Ensevelissement de Jacob (Genèse, 50, 1-14) ou celui de Tobie (Tobie, 14, 1-15). De Raphaël selon l'inventaire Jabach, de Perino del Vaga pour Morel d'Arleux (Inv. ms), classé parmi les anonymes italiens du XVI siècle par F. Reiset (Inv. ms), il a été reclassé à Polidoro en suivant une proposition d'E. Panofsky et de J. A. Gere (notes sur le montage). Seul L. Ravelli (dans Supplemento al volume XLVII degli 'Atti', Bergame, 1988, p. 11, 12, 25 note 22) maintient l'attribution à Perino del Vaga. Une autre version de ce dessin, plus petite et en forme de lunette, autrefois elle aussi donné à Perino del Vaga (Cambridge, Harvard University, Fogg Art Museum, Inv. 1932.348), est aujourd'hui attribuée à Polidoro et parfois regardée comme supérieure à la feuille du Louvre (A. Mongan, P. J. Sachs, 'Drawings in the Fogg Museum of Art, Cambridge', 1940, I, n° 193, qui jugent le dessin du Louvre comme une copie d'école). Étant donné sa forme semi-circulaire, A. Pattanaro (dans Prospettiva, 110-111, 2003, (Avril-Juillet), p. 95 note 69) s'est demandée s'il ne fallait pas compter ce dessin au nombre des feuilles de l'atelier de Raphaël utilisées par Garofalo pour peindre les lunettes de la salle de Joseph du palais Costabili à Ferrare. Rembrandt, suivant un modèle qui comportait lui aussi ce cadrage semi-circulaire (et donc plus proche du dessin de Cambridge que de celui du Louvre), a réalisé une copie dessinée de la composition en en faisant une 'Mise au tombeau du Christ' (Haarlem, musée Teyler, Inv. O*49 ; M. C. Plomb, 'The Dutch Drawings in the Teyler Museum. Artists born between 1575 and 1630', II, Haarlem, 1997 1997, p. 308 sous no 332). La composition a été reprise par des artistes de l'entourage de Rembrandt (Berlin, Kupferstichkabinett, O. Benesch, 'The Drawings of Rembrandt', 6 vol., Londres, 1954-1957, V (1957), n° 1209 ; Paris, Louvre, RF 41382). Voir : P. Leone de Castris, 'Polidoro da Caravaggio : l'opera completa', Naples, 2001, p. 50, 67 note 54, 265, 472 sous n° 58, 484 n° 198 ; D. Cordellier, 'Polidoro da Caravaggio', (Cabinet des dessins), avec la collaboration de L. Angelucci et R. Serra, Milan, 2007, n° 7.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Cambridge, Fogg Art Museum, oeuvre en rapport, Berlin, Kupferstichkabinett, oeuvre en rapport, Haarlem, Teylers Museum, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport, Ferrare, Palazzo Costabili, Salle de Joseph, oeuvre en rapport
Personnes : Nicodème, saint - Joseph d'Arimathie, saint - Jésus-Christ - Madeleine, sainte - Vierge Marie - Jean l'Evangéliste, saint - Garofalo, Benvenuto+
Sujets : Mise au Tombeau - ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Ensevelissement de Tobie - Ensevelissement de Jacob
Techniques : encre brune - lavis brun - rehauts de blanc - plume - papier lavé de beige

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 1, p. 103