Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 08/10/2018 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

KULMBACH Hans Süss von


Ecole allemande

Scène de la vie de sainte Catherine

Vers 1514

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 19012, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII28530
MA12635

Numéros de catalogue :
Allemands A251

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
KULMBACH Hans Süss von
Friedrich Dornhoffer

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME ALLEMAND XVIè s

TECHNIQUES :
H. 00,182m ; L. 00,138m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1698, chap. : Ecoles diverses, Dessins en paquets. (...) Num¿ro : 12635.Idem [[ Maîtres divers /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 11. D¿signation des sujets : Cent cartons et feuilles, dont deux cartons à deux dessins, et un à trois. 104 [[nombre de dessins qui sont dans chaque paquet]] Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
Pour un des épisodes du retable de sainte Catherine (1514), à la Marienkirche de Cracovie, le Martyre des philosophes. Il s'agit de la seule étude préparatoire conservée connue pour l'un des volets de ce retable. La scène, rarement représentée, est celle où sainte Catherine s'approche du brasier destiné aux philosophes que Maxence a condamné à être brûlés pour avoir rallié les idées de la sainte, et dit aux martyrs qui se plaignent de devoir mourir sans avoir été baptisés : "Soyez sans crainte, car l'effusion de votre sang vous tiendra lieu de baptême" (J. de Voragine, Légende dorée). Hans von Kulmbach situe le lieu du martyre dans une grange, qui n'est pas décrite dans la Légende dorée, mais qui lui permet de structurer sa composition et de lui donner sa profondeur. Pour Barbara Butts, le dessin est l'un des premiers témoins du changement de style de Hans von Kulmbach en 1514, moment où il recherche une plus grande souplesse, aussi bien dans sa graphie que dans ses personnages. L'utilisation d'aquarelle (carnations, flammes, volutes de fumée) se retrouve sur plusieurs dessins de 1514. Les différences qui se remarquent entre le dessin préparatoire et l'œuvre peinte permettent à l'artiste d'adapter la composition au format du panneau et de lui donner une grande clarté de lecture. Le dessin a été attribué à Hans von Kulmbach par Friedrich Dörnhöffer en 1902 (note ms. au dos du montage) (H. Grollemund, 2018) Bibl.: Barbara Butts, "The drawings of Hans Süss von Kulmbach", dans Master drawings, vol. 44, n° 2, 2006, cat. A 90 Louis Demonts, Inventaire général des dessins des écoles du nord. Ecoles allemandes et suisse, t. II, 1938, n° 251 Hélène Grollemund, dans cat. exp. Der Meister und Katharina. Hans von Kulmbach und seine Werke für Krakau, Cracovie, 2018, n° 10.

INDEX :
Collections : Saint-Morys
Lieux : Cracovie, Marienkirche, Cracovie, Marienkirche, oeuvre en rapport
Personnes : Catherine d'Alexandrie, sainte
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE
Techniques : encre brune - estompe - pierre noire - pinceau - lavis rose - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 8, p. 105