Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 08/02/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BOULLOGNE Louis le Jeune


Ecole française

Apollon et Daphné

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 24901, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII34188

Numéros de catalogue :
Guiffrey et Marcel G1466

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BOULLOGNE Louis le Jeune

TECHNIQUES :
Pierre noire, rehauts de craie blanche sur papier bleu. Monogramme de l'artiste : 'L.B.'. Annoté: de l'écriture de l'artiste : 'Versaille'. Verso passé au blanc pour la gravure.
H. 00,260m ; L. 00,260m

HISTORIQUE :
Atelier de Louis de Boullogne, son fils Jean de Boullogne; abbé Richard de Saint-Non, sa vente 2 mai 1792 sous n°64 ? Pierre Defer-Dumesnil, acquis par le musée en 1846, marque du Louvre (L. 1886).
Dernière provenance : Defer Dumesnil
Mode d'acquisition : achat
Année d'acquisition : 1846


COMMENTAIRE :
'[...] Le fonds de dessins de ce créateur fécond en sujets mythologiques, d'histoire et de portraits est malheureusement perdu, et seul l'ensemble de plus de 150 feuilles provenant sans doute de l'atelier conservé au Louvre donne une idée de sa méthode de travail. Il y utilise le plus souvent un papier bleu lumineux, dans lequel il réalise les compositions d'ensemble et les études de certains détails. Près d'atteindre Daphné qui s'enfuit sous le regard de son père le fleuve Pénée, Apollon est représenté courant dans la même foulée que la nymphe, dont on perçoit déjà dans le contour de ses pieds et de ses mains qu'elle commence à se transformer en laurier. Même s'il s'y montre tributaire des maitres italiens, l'exploitation du sujet par Boullogne est moins mouvementée ici que ce qu'en auraient fait un Giordano, un Domenichino ou un Bernini, car la fougue italienne y est tempérée par la grâce aimable propre à cet artiste. La lumière qui auréole la tête d'Apollon, l'éclat des blancs sur le vêtement de la nymphe et la cape flottante du dieu dynamisent la scène et lui donnent sa profondeur. L'annotation, portée au bas de la feuille étudiée ici est d'une écriture que l'on retrouve sur d'autres dessins, elle semble être de la main même de l'artiste, et indiquerait donc qu'un tableau sur le sujet aurait été destiné à Versailles. Un beau dessin de la figure seule d'Apollon, dans la même technique, est conservé au département des arts graphiques (INV 24903)' (Françoise Joulie, dans cat. exp. Oeuvres d'art du Musée du Louvre à Thessalonique. L'Europe et les mythes grecs : Dessins du Musée du Louvre, XVIe - XIXe siècles, par C. Loisel, Thessalonique, Fondation Teloglion, Aristotle Université de Thessalonique, 12 Octobre 2012 - 27 Janvier 2013, n° 53). A lire : L'idée et la ligne, Dessins français du musée de Grenoble, cat.exp., Grenoble, musée des Beaux-Arts, 5 novembre 2011-12 février 2012, Paris, Somogy, Grenoble, musée de Grenoble, 2011, cat. 35, p. 78-79. Voir aussi : Jean Guiffrey et Pierre Marcel, 'Inventaire général des Dessins du Musée du Louvre et du Musée de Versailles', Paris,1933, II, n° 146; Un dessin de BOULLOGNE Louis le Jeune de même sujet, mais de composition plus aboutie, est passé en vente chez Patrick PERRIN, cat. 'Dessins de Maîtres IV - De Callot à Tiepolo', 1990, Lot 7.

INDEX :
Collections : Defer, Pierre - Boullogne, Louis de - Boullogne, Jean de - Saint-Non, abbé Richard de ?
Lieux : Paris, Musée du Louvre, oeuvre en rapport, Paris, commerce d'art, Patrick Perrin
Personnes : Apollon - Daphné - Pénée - Bernini, Gian Lorenzo+ - Giordano, Luca+ - Dominiquin+
Sujets : MYTHOLOGIES - Apollon et Daphné
Techniques : papier bleu - pierre noire - rehauts de craie

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 10, p. 214