Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 09/11/2015 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

HOLBEIN Hans le Jeune


Ecole allemande

Saint Adrien

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 18944, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII20755
MA12554

Numéros de catalogue :
Allemands A221

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
HOLBEIN Hans le Jeune

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME ALLEMAND XVIè s

TECHNIQUES :
Plume, pinceau, lavis d'encre noire, rehauts de blanc sur papier préparé gris foncé. Collé en plein. Restauré en 2006.
H. 00,270m ; L. 00,186m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1603, chap. : Ecoles diverses, volume 42. (...) Num¿ro : 12554.Idem [[ Inconnus /&. D¿signation des sujets : Volume 42, ayant pour titre : Disegni. Autori diversi, tomo 2. Il est écrit sur la table qu'il contient cinquante huit feuilles et cent trente six dessins : le nombre des feuilles existe, mais il n'y a que cent vingt deux dessins, faits de différentes manières. Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [122 Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
Le dessin, qui fut un temps considéré comme lombard (voir Ganz, 1925), figurait comme « école allemande début XVIe » dans Both de Tauzia (1888), fut publié comme Holbein le Jeune par Glaser (1924) comme possible dessin préparatoire à un volet de retable. Cette hypothèse est reprise par Bouchot-Saupique (1961), hypothèse renforcée par l'exécution en grisaille et le point de vue di sotto in sù. Le caractère italien du dessin, également évoqué par la perspective, a mené Ganz (1939) et Bouchot-Saupique (1961) à supposer un modèle italien. La datation est incertaine : le dessin a été rapproché par Schilling (1939) de la figure de Josué des gravures sur bois pour l'Ancien Testament, mais aussi de la feuille du Saint Michel de 1523 environ (Bâle, Kupferstichkabinett, Inv. 1662.155), ce qui pourrait le dater de 1523-1524 (Starcky, 1991). Müller (2006) le rapproche quant à lui de la série des saints de Lille, antérieure au voyage en France, donc vers 1520-1522. bibl.: Both de Tauzia, cat. "Musée national du Louvre. Dessins, cartons, pastels et miniatures des diverses écoles", Paris 1888, p. 112, n° 2062 ; Paul Ganz, Holbein, dans "The Burlington Magazine", vol. 47, n° 272, novembre 1925, p. 230-245 ; Curt Glaser, "Hans Holbein der Jüngere. Zeichnungen", Bâle 1924, n° 18 ; Jacqueline Bouchot-Saupique, cat. exp. "Le dessin allemand de la fin du XVe siècle à 1550", Paris, musée du Louvre, Cabinet des dessins, 1961, p. 31-32, n° 42 ; Paul Ganz, "Les dessins de Holbein le Jeune", Genève 1939, n° 108 ; Christian Müller, dans cat. exp. "Hans Holbein the Younger. The Basel years 1515-1532", Bâle 2006, p. 218, n° 49 ; Edmund Schilling, "Les dessins de la famille Holbein", Paris, 1939, n° 27 ; Emmanuel Starcky, cat. exp. "Dessins de Dürer et de la Renaissance germanique", Paris, musée du Louvre, 1991-1992, n° 144.

INDEX :
Collections : Krahe, Lambert - Maratta, albums dits de
Lieux : Lille, Musée des Beaux-Arts, oeuvre en rapport, Bâle, Kupferstichkabinett, oeuvre en rapport
Personnes : Adrien, saint
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Saint Adrien
Techniques : encre noire - lavis gris - lavis noir - pinceau - rehauts de blanc - papier préparé en gris foncé - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 8, p. 92