Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 18/06/2010 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

SCHAUFFELEIN Hans Leonhard


Ecole allemande

Homme a moitié nu terrassant un dragon

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 18915, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII14440
MA11686

Numéros de catalogue :
Allemands A283

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
SCHAUFFELEIN Hans Leonhard
K. T. Parker

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME ALLEMAND XVIè s
BALDUNG Hans

TECHNIQUES :
Plume et encre noire. Au verso, à la plume et encre brune, annoté : '...dans l'atelier de Durer'
H. 00,275m ; L. 00,172m

HISTORIQUE :
E. Jabach, paraphe au verso (L. 2959) ; dessin dit du 'Rebut' - Acquis pour le Cabinet du Roi en 1671.
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.8, p.1456, chap. : Ecole française, Carton 130. (...) Num¿ro : 11686.Idem [[ Maîtres inconnus /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 196. D¿signation des sujets : Un homme et une chimère. Dessin à la plume. Dimensions : H. 27,5 x L. 17,5cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD40

COMMENTAIRE :
Autrefois attribué à Hans Baldung Grien (K. T. Parker, "Quelques dessins de Hans Baldung à Paris", in Archives Alsaciennes d'Histoire de l'Art, III, 1924, p. 16), le dessin fut attribué pour la première fois à Hans Schaüffelein en 1924 par K.T. Parker (op. cit.) : l'historien a émis des rapprochements stylistiques entre le dessin du Louvre et deux autres dessins de Schaüffelein conservés au British Museum, "La Cène" (inv 1892,0804.22) et un "Lansquenet" (inv 1856,0712.998), datés aux environs de 1509. Il en a déduit que l'"Homme à moitié nu terrassant un dragon" est une oeuvre de jeunesse de Schaüffelein. En 1942, Winkler ("Die Zeichnungen Hans Süss von Kulmbachs und Hans Leonhard Schäufeleins", Berlin, Deutscher Verein für Kunstwissenschaft, 1942, p. 140 cat. 8) confirme qu'il pourrait s'agir d'une oeuvre précoce de l'artiste en comparant le dessin du Louvre avec la gravure du "Martyre de Saint Sébastien," que l'artiste réalise vers 1505-1508 (Londres, British Museum, inv. 1927,0709.152). Pour lui, le traitement du corps de saint Sébastien présente une analogie stylistique évidente avec celui de l'homme à moitié nu, ce que soutient également E. Starcky en 1991 (cat. exp. Dessins de Dürer et de la Renaissance germanique dans les collections publiques parisiennes, Paris, musée du Louvre, 1991-1992, Paris, RMN, 1991, p. 98 cat. 94). En ce qui concerne l'identification du sujet, les avis sont partagés entre la représentation d'Hercule d'une part et celle de saint Georges d'autre part. Pour L. Demonts ("Inventaire général des dessins des écoles du nord. Écoles Allemandes et Suisse, Tome II", Paris, Musées Nationaux, 1938, n° 283), il s'agit clairement d'une étude préparatoire pour un Hercule, le personnage étant figuré à moitié nu. En revanche, Buchner ("Der junge Schaüfelein als Maler und Zeichner", in Festschrift für M. J. Friedländer, Leipzig, 1927, p. 74, ill. p. 67) pense que l'"Homme à moitié nu" est une représentation de saint Georges. Son opinion est partagée par E. Starcky (op. cit.). Le dessin est également présenté comme une étude préparatoire pour un saint Georges terrassant le dragon dans le catalogue d'exposition de Nuremberg en 1961 (cat. exp. Meister um Albrecht Dürer, Germanisches Nationalmuseum, Nuremberg, Druckhaus, 1961, n° 306).

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Londres, British Museum, oeuvre en rapport
Personnes : Hercule - Georges, saint
Sujets : MYTHOLOGIES - Hercule combattant le dragon
Techniques : encre noire - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 8, p. 88