Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 04/12/2013 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

HOLBEIN Hans le Vieux


Ecole allemande

Portrait d'Ulrich Schwartz le jeune, marchand d'Augsbourg

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 18898, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII8356
MA7839

Numéros de catalogue :
Allemands A213

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
HOLBEIN Hans le Vieux
Alfred Woltmann

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME ALLEMAND XVIè s

TECHNIQUES :
Pointe d'argent sur papier préparé blanc. Annoté en haut au centre, à la pointe d'argent : ALT. ULRICH SCHVVRCZZ transformé en SCHVVARCZ. Doublé.
H. 00,127m ; L. 00,100m

HISTORIQUE :
Anonyme (L.2912) - Saint-Morys - Saisie des biens des Emigrés en 1793, remise au Museum en 1796-1797 ; marque du Louvre en bas sur la droite (L. 1955).
Dernière provenance : Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de
Mode d'acquisition : Saisie des Emigrés
Année d'acquisition : 1793

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.6, p.1001, chap. : Ecole allemande, Carton 81. (...) Num¿ro : 7839. Nom du ma¿tre : Schwartz, Ulric. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 1er. D¿signation des sujets : Un portrait d'homme. Dessin à la plume. Dimensions : H. 13 x L. 10cm. Origine : Collection nouvelle. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sous le n° Morel d'Arleux]]. Cote : 1DD38 Note relative ¿ la saisie informatique : Observations : la mention de remise au musée, précisée dans la notice n ° 7700, concernerait les notices n° 7700 à 7999..

COMMENTAIRE :
Le dessin est donné à Holbein le Vieux par Woltmann en 1876 (Holbein und seine Zeit. Des Künstlers Familie, Leben und Schaffen, Leipzig 1876, p. 87, n° 268). En suivant l'inscription, il identifie le modèle avec Ulrich Schwarz, maire d'Augsbourg, exécuté en 1478. Il s'agit en réalité de son fils, Ulrich Schwarz, marchand à Augsbourg, mort en 1519 (L. Demonts, Inventaire général des dessins des écoles du nord. Ecoles allemande et suisse, Tome I, Paris 1937, p. 43, n° 213). Le portrait a été réutilisé par le miniaturiste Narziss Renner pour la figure d'Ulrich Schwarz dans la Danse des générations, aquarelle commémorative commandée en 1522 par l'un des fils d'Ulrich, Mattheus Schwarz (Augsbourg, Städtische Kunstsammlungen, Inv. 3819 ; réplique à Berlin ; voir G. Habich, « Der Augsburger Geschlechtertanz von 1522 », in Jahrbuch der Königlich Preussischen Kusntsammlungen, 32. Bd., 1911, p. 213-235 ; R. Michel, dans cat. exp. Les mots dans le dessin, Paris, musée du Louvre, 1986, n° 43 ; E. Starcky, dans cat. exp. Dessins de Dürer et de la Renaissance germanique, Paris, musée du Louvre, 1991-1992, n° 2). Lieb et Stange ont souligné les ressemblances entre le dessin du Louvre et l'Homme endormi du Kupferstichkabinett de Berlin (inv. Nr. 2578) et proposé d'y reconnaître également Ulrich Schwarz (N. Lieb et A. Stange, « Hans Holbein der Ältere », Berlin, 1960, n° 283).

INDEX :
Collections : Anonyme (L. 2912) - Saint-Morys
Lieux : Berlin, musée, oeuvre en rapport, Augsbourg+, Augsbourg, Städtische Kunstsammlungen, oeuvre en rapport
Personnes : Schwartz, Ulrich le Jeune, marchand d'Augsbourg (vers 1448-1519)
Techniques : pierre noire - pointe d'argent - papier préparé en blanc

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 8, p. 83