Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 19/03/2012 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

GRUNEWALD


Ecole allemande

Buste d'homme chauve, glabre et grimaçant

1513

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 18852, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII52
MA54

Numéros de catalogue :
Allemands A205

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
GRUNEWALD
H. A. Schimd

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
ANONYME ALLEMAND début XVIè s
VINCI Leonardo da

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Cercle de GRUNEWALD
E. Starcky, 1991
HUBER Wolf
A. Spitzmuller, 1932
DURER Albrecht
J. Rosenberg (note ms), 1965
Attribué à ASPERTINI Amico
P. Meller

TECHNIQUES :
Pierre noire et sanguine. En haut à gauche, à la plume et à l'encre brune : '[1]513'. Pliure horizontale au centre, lacunes aux angles supérieurs, déchirure en bas au centre. Filet d'encadrement à la plume et à l'encre noire. Collé en plein.
H. 00,220m ; L. 00,160m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.1, p.9, chap. : Ecole florentine, carton 1. (...) Num¿ro : 54. Nom du ma¿tre : Idem [[ Léonard de Vinci /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 15. D¿signation des sujets : Tête d'homme chauve, qui crie. Dessin cartonné au crayon noir et rouge, sur papier teinté. Dimensions : H. 22 x L. 16cm. Origine : Idem & Collection nouvelle /&.Prix de l'estimation de l'objet : 5francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Observations : [Remis le 27 décembre 1828 pour être relié] [[à l'encre]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD33

COMMENTAIRE :
Ce dessin, que Saint-Morys (J. Labbé, L. Bicart-Sée, 'La collection Saint-Morys au Cabinet des Dessins du Musée du Louvre (II) : Répertoire des dessins', Paris, 1987, p. 344) et Morel d'Arleux (Inv. ms) considéraient de Leonardo da Vinci, a été classé à un artiste anonyme allemand du début du XVIe siècle par F. Reiset (Inv. ms) avant d'être reclassé à Mathis Gothart Nithart, dit Grunewald, en suivant une proposition avancée avec réserve par H. A. Schimd ('Die Gemälde und Zeichnungen von Matthias Grünewald', 2 vol., Strasbourg, 1907-1911, vol. 2, p. 269-270, pl. 1), qui y a vu une étude préparatoire pour un bourreau d'une 'Dérision du Christ' ou d'un 'Couronnement d'épines'. Assigné par la suite par A. Spitzmuller ('Un dessin de Wolf Huber au Musée du Louvre', in Gazette des beaux-Arts, VII, 1932, p. 133-135) à Wolf Huber ; selon J. Rosenberg (note ms au verso du montage), il pourrait s'agir d'un dessin retravaillé de Dürer. Depuis P. Meller ('Drawings by Francesco del Cossa in the Uffizi', in Master Drawings, 3, 2, 1965, p. 20, note 43), l'attribution de la feuille à Amico Aspertini a soulevé une vive controverse (voir in M. Faietti, D. Scaglietti Kelescian, 'Amico Aspertini', Modène, 1995, p. 323 n° 44R). Aujourd'hui, elle est considérée comme une une étude de l'entourage de Grünewald, pour un homme de main pouvant figurer dans une crucifixion ou, plus vraisemblablement un Christ outragé. Mais il est aussi probable que l'auteur de cette feuille connaissait les têtes grotesques produites à l'époque par les artistes italiens. (Suzanne Meurer in cat. d'exp. "Grünewald et le retable d'Issenheim. Regards sur un chef-d'oeuvre", Colmar, musée d'Unterlinden, 2007-2008, p. 174)

INDEX :
Collections : Saint-Morys
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Couronnement d'épines - Dérision du Christ - bourreau - Tête grotesque
Techniques : pierre noire - sanguine

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 8, p. 74