Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 07/11/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

MAITRE E. S.


Ecole allemande

La Vierge et l'Enfant apparaissant à Auguste et à la Sibylle Tiburtine

Vers 1450

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 18842, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII27854
MA12628

Numéros de catalogue :
Allemands A266

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
MAITRE E. S.

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Copie d'après MAITRE E. S.
Max Geisberg, 1924

TECHNIQUES :
Plume et encre noire.
H. 00,292m ; L. 00,200m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1697, chap. : Ecoles diverses, Dessins en paquets. (...) Num¿ro : 12628.Idem [[ Maîtres divers /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 4. D¿signation des sujets : Cent cartons et feuilles, dont quatre cartons à trois dessins, deux à quatre, et seize à deux. 130 [[nombre de dessins qui sont dans chaque paquet]] Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
Selon Lehrs (1890, XI, pp. 85-87) il s'agirait d'un dessin de jeunesse du Maitre E.S., qui excuserait les nombreuses différences avec une gravure du même thème (L.192). Geisberg (1924, pp. 64-65) considère cette feuille comme une copie d'un dessin préparatoire à la gravure. Fischel (1935, pp. 216-218) ne reconnait pas la même main dans le dessin et la gravure, et émet l'hypothèse que notre dessin est une copie d'après un autre dessin exécuté d'après un panneau perdu du Maitre de 1445. Selon Nass (1994, pp. 150-151) le dessin serait celui d'un artiste qui ne ferait pas partie de l'entourage du Maitre E.S. mais aurait utilisé les gravures de celui-ci pour ses propres travaux, à la fin des années 1460. Enfin pour Höfler (2007, pp. 118-119) le dessin ne peut être attribué au Maitre E.S., mais serait probablement celui d'un artiste anonyme qui aurait eu accès au fonds d'atelier du Maitre. Louis Demonts, « Inventaire général des dessins des écoles du Nord », Paris, Musée du Louvre, 1937, T.I, p. 56. Lilli Fischel, « Le maitre ES et ses sources strasbourgeoises », in Archives alsaciennes d'Histoire de l'art, 14, 1935, pp. 213-215. Max Geisberg, « Der Meister E.S. », in Meister der Graphik, 10, Leipzig, 1924, pp. 64-66. Janez Höfler, « Der Meister E.S. », 2007, pp. 118-119. Markus Nass, « Meister E.S. Studien zu Werk und Wirkung », Francfort, 1994, pp. 150-151.

INDEX :
Collections : Amateur A (Lugt) - Saint-Morys
Lieux : Berlin, Staatliche Museen, oeuvre en rapport
Personnes : Auguste - Jésus-Christ - Vierge Marie - Sibylle Tiburtine
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Auguste et la Sibylle Tiburtine - Vierge à l'Enfant apparaissant à Auguste et à la Sibylle Tiburtine - Voragine, Jacques de, La Légende dorée
Techniques : encre noire - pinceau - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 8, p. 72