Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 08/06/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

SOLIS Virgil


Ecole allemande

Jugement de Pâris

1535

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 18801, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII8352
MA7835

Numéros de catalogue :
Allemands A301

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
SOLIS Virgil
Inspiré par BREU Jörg le Jeune

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
Attribué à SOLIS Virgil

TECHNIQUES :
Plume et encre noire. En haut, sur la gauche, à la plume et encre noire, inscription : Paris, et en bas, au centre, la date : 1535, suivie des initiales non accolées du monogramme de l'artiste. Filet d'encadrement à la plume et encre noire.
H. 00,102m ; L. 00,080m

HISTORIQUE :
Amateur A (Lugt, 1929-1931, sous 'Liste des abréviations'), annoté au recto de son montage à la plume et encre brune : N°. 3, et 'C'. - Saint-Morys - Saisie des biens des Emigrés en 1793, remise au Museum en 1796-1797 ; montage XIXè conservé à la réserve Rubens.
Dernière provenance : Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de
Mode d'acquisition : Saisie des Emigrés
Année d'acquisition : 1793

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.6, p.1000, chap. : Ecole allemande, Carton 81. (...) Num¿ro : 7835. Nom du ma¿tre : Solis, Virgilius. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 1er. D¿signation des sujets : Trois gravures, ou dessins à la plume, attachés sur une même feuille : Pyrame et Thisbé ; l'Enfant Jesus portant sa croix ; le Jugement de Pâris. Dimensions : H. 13,5 x L. 14 cm ; H. 13 x L. 9,5 cm ; H. 10,5 x L. 8 cm. Origine : Collection nouvelle. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon. Observations : [Remis au Musée pour être relié] [[à l'encre]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD38 Note relative ¿ la saisie informatique : Observations : la mention de remise au musée, précisée dans la notice n ° 7700, concernerait les notices n° 7700 à 7999..

COMMENTAIRE :
'Ce dessin, daté de 1535, constitue le plus ancien témoignage conservé de Solis dessinateur car les premières gravures parvenues jusqu'à nous sont datées 1540. Bien que cette étude s'inspire d'une xylographie de Jorg Breu le Jeune, elle n'est pas une copie servile : on peut donc voir que l'artiste a regroupé les figures dans un espace différent en adoptant un format vertical qui lui permet de traiter le groupe des trois déesses Héra, Athéna et Aphrodite, traité à l'imitation du célèbre groupe sculpté antique des Trois Grâces. Le thème est traité par Homère dans l'Iliade car il est à l'origine de la Guerre de Troie. Réunis en banquet pour fêter les noces de Thétis et Pelée les dieux sont interrompus par Eris furieuse de ne pas avoir été invitée et qui jette une pomme destinée « à la plus belle ». Zeus ayant refusé de choisir entre les trois plus belles déesses, le juge désigné sera le jeune prince troyen Paris. Aux dons d'Athéna et d'Héra, celui-ci choisit « la plus belle femme » proposée par Aphrodite qui remporte le concours. Le jeune homme est ici habillé à la mode du XVIe siècle, en armure ce qui indique une confusion avec un épisode de la légende du roi de Mercie, plutôt courant dans l'art allemand de la fin du XVème siècle' (Alice Ottazzi dans cat. exp. Oeuvres d'art du Musée du Louvre à Thessalonique. L'Europe et les mythes grecs : Dessins du Musée du Louvre, XVIe - XIXe siècles, par C. Loisel, Thessalonique, Fondation Teloglion, Aristotle Université de Thessalonique, 12 Octobre 2012 - 27 Janvier 2013, n° 77). Voir aussi : Louis Demonts, 'Inventaire général des dessins des écoles du Nord, école allemande et suisse', Musée du Louvre, 1938, n° 301 ; E. Brugerolles, 'Dessins de Dürer et de la Renaissance germanique dans les collections publiques parisiennes', exposition du Cabinet des Dessins, Musée du Louvre, 1991 n° 106. Il s'agit de la première étude aujourd'hui conservée, elle prend comme source d'inspiration une xylographie de Jörg Breu le Jeune, témoignant d'influences augsbourgeoises, (Emmanuelle Brugerolles (dir.), De la réforme à la guerre de trente ans, Durer et son temps, Dessins allemands de l'école des Beaux-arts, cat. exp., Paris, Beaux-arts de Paris les éditions, 2012, pp.144,146)

INDEX :
Collections : Amateur A (Lugt) - Saint-Morys
Personnes : Pâris - Vénus - Junon - Mercure - Minerve
Sujets : MYTHOLOGIES - Jugement de Pâris
Techniques : encre noire - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 8, p. 65