Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 17/12/2008 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Copie d'après

WEYDEN Rogier van der


Ecole des anciens Pays-Bas

Démons tourmentant un damné dans les Enfers

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 18784, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII20923
MA12555

Numéros de catalogue :
Primitifs des Pays-Bas P31

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Copie d'après WEYDEN Rogier van der
A. E. Popham

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
SCHONGAUER Martin
F. Reiset, 1866

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
ANONYME FLAMAND XVè s
E. Müntz, 1886
école de WEYDEN Rogier van der
S. Colvin, 1895

TECHNIQUES :
Pointe d'argent sur papier préparé blanc verdâtre.
H. 00,157m ; L. 00,295m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1603, chap. : Ecoles diverses, volume 43. (...) Num¿ro : 12555.Idem [[ Inconnus /&. D¿signation des sujets : Volume 43, ayant pour titre : Disegni. Autori diversi, tomo 3. On lit sur la table qu'il contient soixante quatre feuilles, et cent soixante dix sept dessins : les soixante quatre feuilles existent, mais il n'y a que cent soixante quinze dessins, faits de différentes manières, parmi lesquels il se trouve deux gravures. Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [175 Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
Le Damné est le mauvais riche de la parabole Luc XVI, v. 19-31, à qui l'on prête en Angleterre le nom de Dives. Reiset attribue ce dessin à Martin Schongauer (F. Reiset, 'Notice des dessins, cartons, pastels, miniatures et émaux, exposés dans les salles du Ier étage au Musée impérial du Louvre. Première partie : Ecoles d'Italie, Ecoles Allemande, Flamande et Hollandaise', Paris 1866, nº 591, p. 327, 378) ce qui est accepté par Chennevières (H. de Chennevières, 'Les dessins du Louvre. Ecoles flamande, hollandaise et allemande', vol. 3, Paris, s.d. non paginé (notice sur Schongauer)). Müntz tient le dessin pour une oeuvre d'un artiste flamand (E. Müntz, 'Un artiste alsacien au XVe siècle : études sur Martin Schoen. Les dessins du Musée de Bâle', dans : L'Art, 12e année, vol. 1, 1886, p. 111). Colvin en 1895 est le premier à le rapprocher d'un dessin d'un autre de même composition au British Museum (inv. nº 1884,0726.29), qu'il attribue à l'école de Rogier van der Weyden (S. Colvin, 'British Museum. Guide to an Exhibition of Drawings by the old Masters, principally from the Malcolm Collection in the Print and Drawings Gallery, 2e éd., Londres 1895, p. 614, nº 302). Popham et Lugt tiennent le dessin pour une copie d'après une oeuvre perdue de Rogier van der Weyden (A.E. Popham, 'Drawings of the Early Flemish School', Londres 1926, p. 23, notice 14 ; A.E. Popham, 'Dutch and Flemish Drawings of the XV. and XVI. Centuries, Catalogue of Drawings by Dutch and Flemish Artists, preserved [...] in the British Museum', vol. 5, Londres 1932, p. 56, notice 5 ; F. Lugt, Inventaire général des dessins des écoles du Nord : maîtres des anciens Pays-Bas nés avant 1550, Paris 1968, nº 31) ce que Lukatis ne rejette pas définitivement (C. Lukatis, 'Bildregie und Gebärdensprache im Beauner Weltgericht Rogier van der Weydens', dans : Pantheon LII (1994-4X231), fig. 20, note 39). Sonkes par contre ne croit pas que la composition originale soit une invention de Van der Weyden lui-même, bien que Rogier soit le seul à représenter l'Enfer sans diable (M. Sonkes, 'Dessins du XVe siècle : groupe de Van der Weyden', Bruxelles 1969, pp. 118-9). Elle tient le dessin pour une copie d'après un tableau perdu d'un artiste de l'entourage de Van der Weyden, opinion partagée par Bruyn, Zeman et Koreny (J. Bruyn, 'Compte rendu de Sonkes 1969', dans: Oud Holland 88 (1974), p. 166 ; G. Zeman et F. Koreny dans : 'Dessins de Jan van Eyck a Hieronymus Bosch', ex. cat. Rubenshuis, Anvers 2002, pp. 85-6). Le dessin a été rapproché des oeuvres suivantes: - Londres, British Museum, dessin 'Le mauvais riche en enfer' (inv. nº 1884,0726.29; Colvin 1895, p. 614) - Beaune, Hôtel Dieu, retable du Jugement dernier de Rogier van der Weyden (Reiset 1866, p. 327, 378) - Berlin, Staatliche Museen, Gemäldegalerie, tableau Le Jugement Dernier de Vranck van der Stockt (inv. nº 02558037; Lukatis 1994, note 39)

INDEX :
Lieux : Londres, British Museum, oeuvre en rapport, Beaune, Hospices, oeuvre en rapport, Berlin, Staatliche Museen, Gemäldegalerie, oeuvre en rapport
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - démon - Damné - Parabole du Mauvais Riche
Techniques : pointe d'argent - papier préparé en blanc

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 8, p. 62