Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 11/08/2015 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

ECOLE DE NUREMBERG début XVIè s


Ecole allemande

Projet de décor pour la façade d'une maison

Vers 1530/1540

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 18696, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII9895
MA9353

Numéros de catalogue :
Allemands A231

LOCALISATION :
Très grand format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
ECOLE DE NUREMBERG début XVIè s
H. Grollemund

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
HOLBEIN Hans le Jeune

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Genre de HOLBEIN Hans le Jeune
His Edouard, 1886

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun et gouache bleue. En bas, à gauche, monogramme peu lisible. Collé en plein.
H. 00,586m ; L. 00,277m

HISTORIQUE :
E. Jabach, dessin collé et doré avec son montage à bande dorée ; au dos, paraphe de Jabach (L. 2959) et, à la sanguine : "306" ; inventaire de 1671, V, n° 306 (Holbein)- Acquis pour le Cabinet du roi en 1671 ; au dos, paraphe de Jean Prioult (L. 2953) et, à la plume et encre brune : "trois cent six" ; marques de la Commission du Museum en bas à droite (L. 1899) et du Conservatoire en bas à gauche (L. 2207).
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE JABACH :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach, acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Minute. Paris, Archives nationales, O1 1967. Inventaire des escoles d'Allemagne et Flandre contenant 309 dessins : 306 Une grande fasse d'esglise ou il y a quantité de collonne et ornements figures et busques a la plume et lavé sur de papier blan a fond bleu de 1 pied 2 pouce de long sur 2 pied 1 pouce de haut de Hans Holbein
INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.6, p.1161, chap. : Ecoles allemande, flamande et hollandaise, Carton 94. (...) Num¿ro : 9353.Idem [[ Maîtres inconnus /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 113. D¿signation des sujets : Dessin d'ornement pour la façade d'une maison. Dessin à la plume et lavé. Dimensions : H. 59 x L. 27,5cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis au Musée pour être relié] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]] [[trait oblique / au crayon / sous le nom du maître]]. Cote : 1DD38

COMMENTAIRE :
Depuis E. His, (1886) ce dessin est rejeté du corpus autographe d'Holbein le Jeune et n'est que rarement mentionné dans les études sur les façades peintes. Ni les armoiries au coq, ni l'iconographie ne permettent de déterminer avec précision une origine géographique. La voûte du porche percée d'oculi ne trouve pas d'équivalent à Augsbourg, ni en Italie. Le fronton à accolades est étranger à l'architecture bâloise du XVIe siècle mais peut-être rapproché de celle de Nuremberg (C. Klemm, "Fassadenmalerei", in 'Reallxikon zur deutschen Kunstgeschichte', vol. 7, Munich, 1981, col. 719). Les scènes qui se détachent sur fond bleu rappellent une des façades peintes de la maison Stark de Nuremberg (connue par un dessin aquarellé conservé à l'Albertina). L'artiste s'est également inspiré d'une gravure d'Aldegrever pour représenter les combattants dont le corps se termine en rinceaux, gravure datée de 1529 (B.229). (H. Grollemund in cat. d'exp. 'Un Allemand à la cour de Louis XIV. De Dürer à Van Dyck, la collection nordique d'Everhard Jabach', Paris, musée du Louvre, 2013, n° 11) Both de Tauzia 'Dessins du Louvre. Notice supplèmentaire, n° 1705'.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Vienne, Albertina, oeuvre en rapport, Nuremberg+
Personnes : Aldegrever, Heinrich+
Techniques : encre brune - lavis brun - gouache bleue - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 8, p. 43