Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 08/08/2012 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

REMBRANDT Harmensz van Rijn


Ecole hollandaise

La parabole du créancier impitoyable

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 22882, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII8622
MA8142

Numéros de catalogue :
Hollandais H1136

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
REMBRANDT Harmensz van Rijn
Morel d'Arleux (Inv. ms.)

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
école de REMBRANDT Harmensz van Rijn
Otto Benesch, 1955
BOL Ferdinand
E. Starcky (note ms.)

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, corrections de blanc. Annotation à la plume et encre noire en bas à droite : 'Rembran'.
H. 00,151m ; L. 00,243m

HISTORIQUE :
Marquis de Calvière; vente Paris, 1779, partie du nó 313 ou 314 - Acquis à cette vente par P.-M.-G. Grimod, comte d'Orsay (sans marque) - Saisie des biens des Emigrés en 1793 - Envoi de Versailles au Louvre en 1803; marques du Louvre en bas à droite (L. 1955) et en bas à gauche (L. 1886a).
Dernière provenance : Orsay, Pierre Marie Gaspard Grimod, comte d'
Mode d'acquisition : Saisie des Emigrés
Année d'acquisition : 1793

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.6, p.1038, chap. : Ecole hollandaise, Carton 83. (...) Num¿ro : 8142. Nom du ma¿tre : Rembrandt. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 6. D¿signation des sujets : L'Enfant Prodigue reçoit la bénédiction de son père. Dessin à la plume. Dimensions : H. 15 x L. 24cm. Origine : Versailles. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon. Observations : [Remis au Musée pour être relié] [[à l'encre]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]]. Cote : 1DD38

COMMENTAIRE :
C. Hofstede de Groot répertorie deux fois cette feuille ('Die Handzeichnungen Rembrandts', Haarlem, 1906, n° 603 et 604) et mentionne une copie à l'Albertina (Vienne). Il identifie plus tard la scène, jusque-là considérée comme celle du retour du fils prodigue, comme une représentation de la parabole du créancier impitoyable. L'auteur signale par ailleurs une autre illustration de la parabole à Chantilly (Musée Condé, Inv. 1049 (343 ter)) (Rembrandt bijbelsche en historische voorstellingen, 'Oud-Holland', 12, 1923-24, p. 111-112). F. Saxl reconnaît Titus dans la figure du fils repentant et situe la feuille vers 1655 après rapprochement avec un 'Portrait d'un vieillard' peint, conservé à Dresde (Bode V. 386) (Zu einigen Handzeichnungen Rembrandts, 'Repertorium für Kunstwissenchaft', 1908, p. 236-237). W. R. Valentiner propose une datation un peu antérieure, vers 1645, et reconnaît plutôt la représentation du serf endetté demandant pardon ('Rembrandt : des Meisters Handzeichnungen', Berlin-Leipzig, 1925, vol. I, n° 366a). F. Lugt situe le dessin entre 1638 et 1642 ('Musée du Louvre. Inventaire général des dessins des écoles du nord, Ecole hollandaise, T. III, Rembrandt...', Paris, 1933, n° 1136). O. Benesch préfère le donner à l'école de Rembrandt ('The drawings of Rembrandt', Londres, 1955, vol. IV, n° A49). E. Starcky (note ms) indique que le dessin semble dériver d'une composition de Rembrandt et suggère d'y voir la main de Bol, probablement vers 1640-45.

INDEX :
Collections : Calvière, marquis de - Orsay, Pierre Marie Gaspard Grimod, comte d' - Versailles, Château de
Lieux : Vienne, Albertina, oeuvre en rapport, Chantilly, Musée Condé, oeuvre en rapport, Dresde, Gemäldegalerie, oeuvre en rapport
Personnes : Titus van Rijn
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Retour du fils prodigue - Parabole du créancier impitoyable
Techniques : encre brune - rehauts de blanc - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 9, p. 390