Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 05/04/2018 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

MIERIS Willem van


Ecole hollandaise

Un soldat jouant de la trompette, dans l'embrasure d'une fenêtre

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 22582, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII9856
MA9317

Numéros de catalogue :
Hollandais H459

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
MIERIS Willem van

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
Copie d'après DOU Gérard

TECHNIQUES :
Pierre noire et rehauts de craie blanche sur papier bleu. Collé en plein.
H. 00,239m ; L. 00,206m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.6, p.1157, chap. : Ecoles allemande, flamande et hollandaise, Carton 94. (...) Num¿ro : 9317.Idem [[ Maîtres inconnus /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 77. D¿signation des sujets : Un trompette à une croisée. Dessin au crayons noir et blanc. Dimensions : H. 24 x L. 20,5cm. Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & [Remis au Musée pour être relié] [[à l'encre]] ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre]] [[trait oblique / au crayon / sous le nom du maître]]. Cote : 1DD38

COMMENTAIRE :
En bas vers la gauche, au graphite (presque illisible aujourd'hui) : 'Guillaume Mieris' Ce dessin est une première étude de composition pour le tableau de la Gemälde Galerie de Dresde, 'Un homme debout dans une embrasure de fenêtre, sonnant de la trompette' (inv. gal. nr. 1769). Signé et daté de 1700, le tableau est inversé par rapport au dessin et montre davantage de détails. Les différences les plus importantes concernent le coussin sur le parapet qui a été remplacé dans le tableau par un tapis oriental et posé à côté de deux poissons fumés. Dans la composition peinte le soubassement de la fenêtre est décoré d'un bas-relief bacchique d'après le sculpteur flamand Francis van Bossuit et un buveur dans l'arrière-plan lève son verre au lieu de le renverser. La signification symbolique accordée au joueur de trompette varie beaucoup d'un auteur à l'autre. Selon Albert Pomme de Mirimonde, "en soufflant de toutes ses forces [...] le musicien semble convier d'autres invités" ('La Musique dans les œuvres hollandaises du Louvre. I. Fêtes et scènes de genre' dans 'La Revue du Louvre et des musées de France', 1962, p. 127), interprétation confirmée par le fait que "trompetten" signifie dans le hollandais du XVIIe siècle "boire d'une façon exagérée". En revanche pour Ella Snoep-Reitsma, un trompettiste très comparable de Gerrit Dou conservé au Louvre évoque le Jugement dernier et la fin des temps terrestres, un sens qui apparaît aussi dans la littérature emblématique du XVIIe siècle ('De Waterzuchtigue Vrouw van Gerard Dou en de betekenis van de lampetkan' dans 'Album Amicorum J. G. Van Gelder', 1973, p. 288-289). David Mandrella pense que le dessin s'inscrit également dans la tradition déjà fort ancienne du banquet galant et musical. Le costume du joueur de trompette montre ce lien évident avec le passé : car s'il rappelle certains tableaux de son père Frans l'Ancien il n'était déjà plus à la mode vers 1700. (D. Mandrella in cat. exp. 'Dessiner le quotidien. La Hollande au Siècle d'or', Paris, musée du Louvre, 2017, n° 39)

INDEX :
Collections : Saint-Morys
Techniques : papier bleu - pierre noire - rehauts de blanc

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 9, p. 335