Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 13/04/2018 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

BEGA Cornelis Pietersz


Ecole hollandaise

Etude de paysanne, debout, tournée vers la gauche, tenant un flacon

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 22432, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII8766
MA8277

Numéros de catalogue :
Hollandais H27

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
BEGA Cornelis Pietersz

TECHNIQUES :
Sanguine. Restauré en 2003
H. 00,261m ; L. 00,154m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.6, p.1053, chap. : Ecole hollandaise, Carton 84. (...) Num¿ro : 8277. Nom du ma¿tre : Idem [[ Bega /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 5. D¿signation des sujets : Une femme debout tenant un flacon. Dessin à la sanguine. Dimensions : H. 26 x L. 15,5cm. Origine : Collections nouvelle et de M. Lempereur. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sous le n° Morel d'Arleux]] [[signe en forme de croix / au crayon / à gauche du n° Morel d'Arleux]]. Cote : 1DD38

COMMENTAIRE :
Cette étude à la sanguine est exécutée d'après le modèle vivant, au cours d'une même séance de pose qu'une feuille similaire conservée à l'Ecole des Beaux-Arts (inv. EBA 34603). Cornelis Bega a ainsi dessiné de nombreuses études d'après le modèle vivant, destinées à constituer un répertoire de figures dans lequel il pouvait puiser au gré de ses compositions. M. A. Scott a distingué trois modèles différente, nommés selon le lieu de conservation des œuvres : on reconnaît ici le "modèle d'Amsterdam", dont une étude conservée au Rijksprentenkabinet révèle le visage (cat. exp. 'Cornelis Bega', Aix-la-Chapelle et Berlin, 2012, n° 37). Ce type de figures monumentales correspond parfaitement à la production tardive de l'artiste - vers 1660-1662 - qui exécute des variations sur un même motif, multipliant les effets de drapés suivant les poses et le rendu des ombres et des lumières sur les tissus épais. Il recourt essentiellement à la sanguine pour isoler sa figure sur un fond de larges hachures qui contribue à cet aspect sculptural, puis joue des traits plus modulés et des réserves de papier pour obtenir le modelé et la profondeur. (E. Brugerolles in cat. exp. 'Dessiner le quotidien. La Hollande au Siècle d'or', Paris, musée du Louvre, 2017, n° 26)

INDEX :
Collections : Lempereur, Jean-Denis - Cabinet du Roi
Techniques : sanguine

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 9, p. 307