Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 05/04/2018 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

ANONYME HOLLANDAIS XVIIè s


Ecole hollandaise

Intérieur d'une taverne

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 22057, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII28231
MA12632

Numéros de catalogue :
Hollandais H968

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
ANONYME HOLLANDAIS XVIIè s

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun.
H. 00,284m ; L. 00,195m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1698, chap. : Ecoles diverses, Dessins en paquets. (...) Num¿ro : 12632.Idem [[ Maîtres divers /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 8. D¿signation des sujets : Cent cartons et feuilles, dont onze cartons à deux dessins, cinq à trois, cinq à quatre, un à cinq, un à six, et un à neuf. 153 [[nombre de dessins qui sont dans chaque paquet]] Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]]. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
Daté à la plume en bas au milieu : '1619, 1/4'. En haut au milieu, à la plume et encre brune : 'Laus deo semper'. Ce dessin est de la même main que la 'Scène de bagarre dans une taverne' (INV. 22191, voir fiche), également datée '1619'. F. Lugt les attribue en 1931 à un auteur anonyme de Haarlem, aux Pays-Bas (F. Lugt, 'Inventaire général des dessins des Ecoles du Nord, musée du Louvre, Ecole hollandaise, II, n° 968). Il revient à Peter Schatborn d'y reconnaître l'œuvre de Theodor Matham, fils de Jacob Matham (1571-1631), graveur très productif qui a fait son apprentissage à Haarlem auprès de son beau-père Hendrick Goltzius (1558-1617). Le jeune Theodor a donc grandi dans un milieu d'artistes qui a favorisé une carrière précoce et lui a permis de réaliser, dès 1619, ses premiers dessins à part entière. Le style de ce dessin présente de nombreuses analogies avec celui d'une scène d'intérieur représentant des joueurs de cartes signé par Matham et autrefois conservé à la Kunsthalle de Brême (Kunsthalle, inv. 899, aujourd'hui perdu). Les deux dessins sont très apparentés l'un à l'autre tant par leur sujet que par leur style. Dans la pièce haute de plafond, les joueurs à l'arrière-plan sont tracés d'une plume fine et légèrement ombrés au pinceau, tandis que les figures au premier plan sont indiquées au moyen de traits plus épais, une technique que l'on retrouve le dessin de Brême, qui offre une vue rapprochée des joueurs. Les hommes qui se chauffent auprès du feu ont par ailleurs été vigoureusement ombrés au pinceau, de même que la servante qui se tient debout devant la table, une bougie à la main. Matham a laissé en blanc une portion du papier à gauche de la servante et du garçon urinant pour traduire l'action de la lumière éclairant la scène de la gauche. En 1931, F. Lugt a signalé la présence d'un autre dessin de facture comparable et portant également la date de 1619, 'Personnages en costume de carnaval' (Berlin, Kupferstichkabinett, Inv. Nr. KdZ14655). (P. Schatborn in cat. exp. 'Dessiner le quotidien. La Hollande au Siècle d'or', Paris, musée du Louvre, 2017, n° 31)

INDEX :
Collections : Saint-Morys
Techniques : encre brune - lavis brun - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 9, p. 231