Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 13/03/2014 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

ANONYME FLAMAND XVIIè s


Ecole flamande

Pont de bois franchissant un cours d'eau et passant sous une ruine

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 21736, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII23371
MA12584

Numéros de catalogue :
Flamands F1734

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
ANONYME FLAMAND XVIIè s

TECHNIQUES :
Plume et encre brune, lavis brun, aquarelle grise, sur une esquisse à la pierre noire.
H. 00,152m ; L. 00,217m

HISTORIQUE :
E. Jabach (L. 2959) ; dessin dit du 'Rebut' - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671.
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d'acquisition : acquis pour le Cabinet du roi
Année d'acquisition : 1671

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1690, chap. : Ecoles diverses, 2ème boîte. (...) Num¿ro : 12584.Inconnus. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 1er à 1097 compris [[petit trait oblique / au crayon]]. D¿signation des sujets : Dans la boite de bois n° 2, sont renfermés onze paquets de dessins dont la très majeure partie n'est partie trois mots barrés à l'encre n'est point collée ; ils sont faits de différentes manières. Chacun des dix premiers paquets en contient cent, et le onzième quatre vingt dix sept ; en tout 1097, y compris les contr'épreuves et les moindres croquis. Origine : Idem [[ Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon ]]. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [Vu] signe de récolement barré de plusieurs traits au crayon [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sous le n° d'ordre]]. Annotations marginales sur l'inventaire : [ [[Nouveau n°]] 2] [[à l'encre / dans la marge / à gauche du n° d'ordre]]. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
Ce dessin fait partie d'une série de vingt paysages d'Italie (Fl. 1720 à Fl. 1739) qui semblent être d'une même main. Il a été choisi (avec l'inv. 21464) pour être gravé au sein du "recueil Jabach", dont la Bibliothèque nationale de France possède un exemplaire. Ce recueil est constitué d'un ensemble d'eaux-fortes exécutées à partir de 1666 à la demande du collectionneur qui s'est adressé à Michel II et Jean-Baptiste Corneille, Jacques Rousseau, Claude Massé et Jean Pesne pour traduire en estampes des oeuvres de sa collection. La publication du recueil n'eut lieu qu'à titre posthume, en 1754, à l'initiative de l'éditeur François Joullain. Concernant les intentions de Jabach pour l'édition de ce recueil, C. Raimbault avance l'hypothèse qu'il avait pour ambition de proposer un répertoire de modèles aux artisans, peut-être comme réservoir de motifs pour les paysages des tapisseries. (O. Savatier in cat. d'exp. 'Un Allemand à la cour de Louis XIV. De Dürer à Van Dyck, la collection nordique d'Everhard Jabach', Paris, musée du Louvre, 2013, n° 57). Voir aussi C. Raimbault, "Everhard Jabach (1618-1695), directeur de la Manufacture royale des tapisseries d'Aubusson" in A. Brejon de Lavergnée et J. Vitet, 'La tapisserie hier et aujourd'hui', actes de colloque, Ecole du Louvre, Paris, 2011, p. 65-78.

INDEX :
Collections : Jabach, Everhard - Cabinet du Roi
Lieux : Paris, Bibliothèque Nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, oeuvre en rapport
Personnes : Pesne, Jean, gravure en rapport - Corneille, Michel II+ - Rousseau, Jacques+ - Corneille, Jean-Baptiste+ - Massé, Claude+ - Joullain, François, éditeur+
Sujets : Recueil d'Everhard Jabach
Techniques : aquarelle grise - encre brune - lavis brun - pierre noire - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 9, p. 176